Destination inattendue pour Youcef Belaïli. Revenu au premier plan avec l’Espérance Tunis et maillon essentiel de la sélection algérienne qui a remporté la CAN 2019, l’ailier de 27 ans ne va pas retrouver l’Europe, comme espéré. Après l’échec des pistes OM, Bruges et Galatasaray et son refus de retourner à Angers, le Fennec s’est engagé pour 3 ans en faveur d’Al Ahli en Arabie Saoudite ce jeudi. Un choix de carrière discutable alors que le natif d’Oran n’avait jamais été aussi bien coté sur le marché des transferts…

Après Yacine Brahimi, passé de Porto à Al-Rayyan (Qatar), Mehdi Tahrat, transféré de Lens à Abha Club (Arabie Saoudite) et Adlène Guedioura, qui s’est engagé en faveur d’Al Gharafa (Qatar), Belaïli est le 4e vainqueur de la CAN 2019 à signer dans le Golfe.