RDC : Motsepe répond à la polémique… et fait une promesse

Les images des supporters de la RD Congo auraient été censurées durant la demi-finale de la CAN 2023 entre la RDC et le pays hôte la Côte d’Ivoire.

Mercredi soir, la RDC passait au révélateur de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la deuxième demi-finale de la CAN 2023 (défaite 1-0). Les Léopards ont marqué le coup par un geste attirant l’attention sur la guerre à Goma, à l’Est du pays. Cédric Bakambu et ses coéquipiers ont en effet chanté les débuts de l’hymne congolais avec la main sur la bouche et l’index sur la tempe. Faisant corps avec leur équipe, les supporters ont également envoyé un message au reste du monde depuis les tribunes. Sauf qu’à l’inverse des joueurs, leur appel n’a pas trouvé de relai sur les images diffusées par la Confédération africaine de football (CAF).

Motsepe ira à Goma

En effet, les images auraient été censurées par l’instance – sans doute pour ne pas se mettre en porte-à-faux vis-à-vis des États belligérants. Ce qu’a nié le président Patrice Motsepe en marge d’une conférence de presse tenue ce vendredi à Abidjan, l’avant-veille de la finale de la CAN 2023. “Le président de la CAF et son équipe soutiennent le peuple congolais. D'ailleurs, la CAF a récemment organisé un Festival CAN à Goma pour communier avec les enfants déplacés de guerre. Je ne pense pas que la CAF ait censuré les images des supporters congolais”, a démenti le dirigeant sud-africain.

“Le peuple de la RDC est un peuple que nous portons dans nos cœurs. Nous ferons tout ce que nous pourrons. J’irai personnellement à Goma pour témoigner mon soutien pour dire à cette population que nous sommes ensemble. Nous avons à cœur d’aider”, a promis l’ancien président de Mamelodi Sundowns. Cédric Bakambu, qui a été le premier lanceur d’alerte à travers un post sur X (anciennement Twitter) en amont de la demi-finale, devrait apprécier.

RDC : Motsepe répond à la polémique… et fait une promesse
Prudence Ahanogbe