Sénégal : deux joueurs déclarent forfait pour les 2 matchs

À quelques jours de son déplacement à Cotonou pour affronter le Bénin (17 juin), à l’occasion de la 5e journée des éliminatoires pour la CAN 2023, le Sénégal doit déjà se passer de deux éléments de son effectif.

Ce mardi, les Lions ont effectué leur sixième séance d’entrainement avant le rendez-vous contre le Bénin. Aliou Cissé devait pour l'occasion composer avec un groupe réduit. En effet, sur les 26 joueurs retenus pour la trêve internationale de juin, seuls 21 ont pris part aux séances individuelles et collectives. L’avant-centre Iliman Ndiaye (Sheffield United), en attente d'un heureux événement, manquait à l’appel, tout comme le défenseur central Moussa Niakhaté (Nottingham Forest) qui devrait rejoindre le groupe directement au Bénin après être rentré en début de semaine en Angleterre pour régler un problème administratif.

Deux Lions blessés dans la tanière

Également absents de l’entrainement dans la journée, le milieu de terrain Pape Matar Sarr (Tottenham) et l’arrière gauche Fodé Ballo-Touré (AC Milan) ont, eux, contracté une blessure, a informé la Fédération sénégalaise de football (FSF) dans la soirée. Le Spur et le Rossonero manqueront la confrontation contre le Bénin et le match de prestige contre le Brésil le 20 juin, à Lisbonne, au Portugal.

Ces forfaits de dernière minute ne devraient néanmoins pas changer les plans du sélectionneur. Ce dernier disposant de solutions sur le flanc gauche de la défense, en la personne d’Ismail Jakobs (AS Monaco) et d’Abdallah Ndour (Sochaux), et de multiples alternatives au milieu de terrain.

Premier du groupe L, le Sénégal totalise 12 points (4 victoires en 4 matches) et est déjà assuré de disputer la CAN en Côte d’Ivoire. Une victoire contre le Brésil, en préparation de la phase finale en janvier-février, vaudrait tout son pesant d’or.

Sénégal : deux joueurs déclarent forfait pour les 2 matchs
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.