A la suite des incidents mortels en finale de la Coupe de la Ligue du Sénégal le 15 juillet dernier au stade Demba Diop de Dakar, l’US Ouakam a été considérée comme exclusivement responsable par la Ligue. Le club écope de 7 ans de suspension !


L’US Ouakam durement frappée ! Vendredi, la Commission de discipline de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) a prononcé la suspension pour 7 ans de toute participation aux compétitions de football sur le plan national de l’USO, qui devra en outre s’acquitter d’une amende de 10 millions de francs cfa. Ces sanctions font suite à la tragédie survenue le 15 juillet dernier au stade Demba Diop de Dakar en finale de la Coupe de la Ligue du Sénégal, entre l’USO et le Stade de Mbour lorsqu’une bousculade et l’effondrement d’un mur ont causé 8 morts et des centaines de blessés.

L’instance a considéré les supports ouakamois comme « exclusivement responsables » des violences (bagarres, jets de projectiles), qui ont provoqué le drame. Ils « ont commis une faute grave inimaginable et inadmissible sur un terrain de football« , a fustigé le président de la Commission de discipline, Me Baboucar Cissé. « C’est pour échapper à la furie de ces supporters, que ceux du Stade de Mbour se sont agglutinés sur un pan de mur qui s’est effondré. » Une fois sa suspension purgée, le club de Ligue 1 reprendra la compétition en division régionale (D5)…

L’USO va faire appel

Par ailleurs, le Stade de Mbour, qui menait 2-1 lorsque le match a été interrompu, a été déclaré vainqueur de la compétition. De son côté, l’USO compte bien faire appel. « Nous allons interjeter appel de cette sanction qui nous parait lourde et disproportionnée, la Commission a eu la main trop lourde« , a déploré le président du club, Abdou Aziz Guèye, auprès de l’APS. « Il y a eu des incidents très graves mais l’US Ouakam a tout fait pour qu’on ne puisse pas vivre de tels événements. Nous ne sommes pas sûr que ce genre de sanctions mettra fin à la violence dans notre pays« .

Le vétusté du stade et les failles dans le système de sécurité ont effectivement eux aussi une part de responsabilité dans cette tragédie et sans rien excuser du comportement intolérable de ses supporters, l’US Ouakam semble un peu payer pour tout le monde…