Nommé nouveau sélectionneur du Congo alors qu’il était jusqu’à présent l’adjoint du sélectionneur du Togo, Claude Le Roy, Sébastien Migné s’est attiré les foudres des Eperviers.


Le Congo connaît son nouveau sélectionneur. Alors que le local Barthélémy Ngatsono assurait l’intérim à la suite du limogeage de Pierre Lechantre, c’est un autre Français, Sébastien Migné, qui a été nommé en charge des Diables Rouges. Agé de 44 ans, le technicien occupait jusqu’à présent la fonction d’adjoint du sélectionneur du Togo, Claude Le Roy, dont il était un fidèle depuis 2008.

« Nous avons décidé de lui envoyer une correspondance pour qu’il puisse venir ici d’ici à une semaine pour que nous puissions finaliser le dossier de recrutement« , a indiqué mardi le ministre des Sports et de l’éducation physique, Léon Alfred Opimbat, aux Dépêches de Brazzaville, qui n’a pas précisé les détails du futur contrat. Déjà numéro deux lorsque son mentor était à la tête du Congo, Migné a l’avantage de maîtriser l’environnement local et le gros de l’effectif, ce qui a pu faire la différence face aux autres prétendants, Patrice Neveu, John Toschak et Paul Put.

Côté togolais, le départ soudain du technicien français a du mal à passer. « Le colonel Guy Akpovy, président du comité exécutif de la Fédération togolaise de football, a marqué sa surprise et rappelé au sélectionneur adjoint, qu’il avait sur interpellation des services de la FTF, catégoriquement démenti cette information soutenant qu’il n’avait ‘ni fait acte de candidature, ni demandé à qui que ce soit de le faire à cet effet’« , s’est étonné un communiqué de la Fédération togolaise. »Le président du comité exécutif de la FTF a déploré ce départ brusque sans préavis, au moment où l’équipe nationale se prépare à amorcer les préparatifs pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019« , poursuit le texte. Le Roy va devoir se retrouver un adjoint…