Célestin Ntagungira, dit Abega, 37 ans et 10 ans d’expérience dans le football professionnel, sera le premier Rwandais à participer en tant qu’arbitre à un Mondial. Il sera présent en Allemagne en qualité d’assistant à un arbitre principal. Profil.


Pour la première dans l’histoire du football rwandais, un enfant du pays va participer à un Mondial en qualité d’arbitre. A partir du 9 juin prochain en Allemagne, Célestin Ntagungira alias Abega se présentera en qualité d’assistant à un arbitre principal, a-t-on appris de source autorisée mardi à Kigali. « Pour siffler un match, il s’avère important d’être souple et de développer sa capacité à réfléchir et agir rapidement pour prendre une décision au moment opportun. C’est cela le secret de ma performance », a déclaré Célestin Ntagungira lors d’un récent entretien avec la Pana.

Célestin Ntagungira est né en 1969 à Bujumbura, la capitale du Burundi, où il a grandi à l’époque comme tout enfant de réfugiés rwandais. Son parcours professionnel dans le football est riche et varié : il débute sa carrière en 1997, après de longues années de stage de perfectionnement dans une académie de football burundaise. En 2003, il est désigné parmi les arbitres de la Coupe d’Afrique des Nations de moins de 20 ans, qui a lieu au Bénin, et, en 2005, la Fédération internationale de football association (Fifa) lui confie un autre poste d’arbitre à la Coupe du Monde des juniors organisée en Hollande, toujours en qualité d’arbitre principal assistant.

Il a fait ses preuves à la Can

Grâce au talent dont il fait preuve tout au long de sa carrière dans le cadre du football professionnel, Ntagungira s’attire la sympathie des officiels de la Confédération africaine de football (Caf), ce qui lui permet de conduire plusieurs matches importants lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2006, qui s’est jouée cette année en Egypte. Il démontre ses qualités en arbitrant certaines rencontres des phases éliminatoires et des demi-finales et sera le premier arbitre rwandais à participer à la finale d’une Can. En compagnie du Seychellois Eddy Maillet, Ntagungira a en effet assisté le Tunisien Mourad Daami lors de la finale qui a opposé les Pharaons d’Egypte aux Eléphants de Côte d’Ivoire.

Célestin travaille à temps partiel comme agent marketing dans une compagnie d’assurances rwandaise. Il est, par ailleurs, un passionné de musique reggae.