Nigeria
Mondial 2018 : le cas Obi Mikel agite le Nigeria
Depuis l’entrée en lice complètement ratée en Coupe du monde contre la Croatie (0-2), une question agite le Nigeria : faut-il repositionner le capitaine et meneur de jeu John Obi Mikel un cran plus bas ? José Mourinho ou encore Jay Jay Okocha le souhaiteraient, mais pas le sélectionneur Gernot Rohr.

Depuis la déconvenue contre la Croatie (0-2) samedi dernier en guise d’entrée au Mondial 2018, les choix du sélectionneur Gernot Rohr font beaucoup parler au Nigeria et une question se trouve en particulier sur toutes les lèvres : quel positionnement pour John Obi Mikel ? Placé en numéro dix face aux Croates, le joueur du Tianjin TEDA n’a pas eu l’emprise attendue sur le jeu des Super Eagles et plusieurs voix, et non des moindres, se sont élevées pour réclamer son repositionnement.

"Nous n’avions pas de joueur créatif (contre la Croatie). Mikel a été un bon serviteur de l’équipe nationale, sa meilleure position se situe devant la défense, nous avons vu ce qu’il a fait pour Chelsea où il a eu une carrière glorieuse", a lancé la légende Jay Jay Okocha sur le plateau de SuperSport. "Mikel doit jouer plus bas, le rôle auquel il était habitué avec Chelsea et Iwobi doit jouer au milieu", a validé l’ancien Lillois Peter Odemwingie pour BBC Radio 5 Live. Même l’ancien coach du Super Eagle à Chelsea, José Mourinho, s’est invité dans le débat en lâchant : "Le Nigeria a perdu un bon numéro six pour avoir un mauvais numéro dix."

Rohr et Mikel étonnés

Présent jeudi en conférence de presse, Gernot Rohr a répondu à ses détracteurs. "Un collègue très connu a dit que le Nigeria avait perdu un bon numéro 6 pour récupérer un mauvais numéro 10. Mais nous avons joué comme ça pendant deux ans, avec Mikel en meneur, et nous nous sommes qualifiés sans perdre, en étant même la première équipe africaine à le faire, et personne n’a posé cette question", a souligné le technicien franco-allemand. "Quand vous perdez, la question peut être posée, je peux le comprendre, mais si nous avions joué avec lui comme numéro 6 et que nous avions perdu, on nous demanderait à nouveau pourquoi nous n’avons pas joué comme lors des derniers matchs."

L’ancien coach de Nice peut compter sur le soutien total du principal intéressé, qui s’est lui aussi étonné de la naissance soudaine de ce débat sur sa position. "C’est fascinant. Je joue à ce poste depuis un an demi et personne ne s’en est jamais plaint. Personnellement, je suis prêt à jouer n’importe où l’entraîneur veut que je joue. Je suis à l’aise dans n’importe quel rôle, plus offensif ou plus défensif", a assuré le capitaine. Une réponse de fidèle soldat qui ne devrait pas inciter Rohr à le repositionner ce vendredi pour le match capital contre l’Islande (15h GMT).


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Nigeria

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche