Limogé du banc de Grenade le 10 avril, Lucas Alcaraz a été nommé sélectionneur de l’Algérie seulement trois jours plus tard. Est-ce à dire que l’intéressé avait déjà été contacté par la Fédération algérienne (FAF) avant de prendre la porte ? Non, a assuré l’Espagnol ce mercredi en conférence de presse.

« Je n’ai pas été contacté en étant entraîneur de Grenade, le premier contact a eu lieu après mon limogeage« , a affirmé le technicien. « J’ai été très surpris que les dirigeants aient déjà beaucoup d’informations sur moi, ma méthodologie et mes options tactiques. Les négociations se sont passées au cours d’une réunion fluide dans de très bonnes conditions. » Si le coach dit vrai, les discussions n’ont vraiment pas traîné…