Algérie : Belaïli désavoué par Belmadi ?

Le choix de Djamel Belmadi, sélectionneur de l'équipe nationale d'Algérie, de ne pas assister au match de Youcef Belaïli (MC Alger) ce samedi face à l’USM Khenchela soulève des interrogations.

En effet, Belmadi était présent cette semaine en Algérie pour assister à l’installation du collège technique national au Centre technique national (CTN) de Sidi-Moussa. Alors que la presse locale assurait que le technicien allait en profiter pour superviser Belaïli ce samedi au stade du 5 juillet 1962, le vainqueur de la CAN 2019 est finalement rentré chez lui au Qatar. D'un côté, son absence pourrait être perçue comme un désaveu. Le bad boy du football algérien, qui brille cette saison avec le MCA (avec neuf buts et sept passes décisives en neuf matchs de Ligue 1 Mobilis), semblait être sur la bonne voie pour réintégrer l'équipe nationale en vue de la CAN et il figurerait d'ailleurs sur la liste élargie transmise à la Confédération africaine de football (CAF). Mais l'absence de Belmadi, malgré les performances impressionnantes du joueur de 31 ans, peut être interprétée comme un manque de confiance ou d'intérêt envers l'ancien pensionnaire de l'AC Ajaccio.

Cette absence peut toutefois être vue sous un angle différent. Belmadi, connaissant bien les capacités de Belaïli et ayant une confiance en ses compétences, pourrait juger inutile de le superviser personnellement. Cette perspective suggère que Belmadi est déjà convaincu des qualités de Belaïli et n'a pas besoin d'une évaluation supplémentaire, ce qui témoignerait d'une certaine confiance à son égard.

Son coach le soutient

Quoi qu'il en soit, le Fennec, plus appelé en sélection depuis mars, peut compter sur le soutien de Patrice Beaumelle, l’entraîneur du Mouloudia d'Alger.  “Bien sur qu’il mérite. Il mérite d’être présélectionné. Il a tout gagné en Afrique : la CAN 2019, deux Champions League, il a fait des finales de Champions League en club. Avec nous il est irrésistible ! Donc qu’est ce qu’on peut demander de plus !”, a ainsi déclaré le Français dans un entretien accordé à la chaine de télévision algérienne El Hayat TV. Le technicien ne veut toutefois pas se montrer trop intrusif dans les choix du sélectionneur des Fennecs : “Maintenant, le sélectionneur sait ce qu’il a à faire, je n’ai pas de conseille à lui donner”.

Algérie : Belaïli désavoué par Belmadi ?
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.