Algérie : cette égalisation que Belmadi a “du mal à avaler”

L'Algérie a manqué son entrée en lice à la CAN 2023, ne parvenant pas à venir à bout des Palancas Negras de l'Angola (1-1) lundi à Bouaké pour la première journée du groupe D.

Djamel Belmadi, le sélectionneur des Verts, n'a pas caché sa déception en conférence d'après-match. « C’est un résultat bien évidemment très décevant. On avait le match en main, mais on se fait rejoindre sur un petit moment de faiblesse. Nous avions bien préparé notre entrée en compétition. Pour revenir au résultat, j’estime, c’est mon avis, que ce n’est pas mérité au regard de la possession et des situations que nous nous sommes procurées. On se retrouve plusieurs fois dans la surface et on fait souvent le mauvais choix. Je pense qu’on pouvait prétendre à mieux dans ce match. J’ai du mal à avaler ça ! » a-t-il pesté.

“C’est douloureux et cruel”

Après avoir mené au score la majeure partie de la rencontre suite à l'ouverture du score de Baghdad Bounedjah dès la 18ème minute de jeu, les Fennecs se sont fait rejoindre en seconde période sur un penalty de Mabululu consécutif à une intervention en retard de Nabil Bentaleb (68e). « Ils se retrouvent dans notre surface de réparation, mais on aurait pu éviter cette situation. Le gars n’est pas en situation de tirer. Dans ce moment faible, ils arrivent à égaliser. C’est douloureux et cruel. (…) Bien sûr, on n’est pas contents de ce résultat.  On est tous fâchés. Ce n’est pas le résultat mérité par rapport à la prestation que nous avons produite lors de ce match » a déploré, le coach des Verts, frustré.

Il est vrai qu'au vu de la domination affichée (67 vs 33 % de possession) et des assauts offensifs (16 tirs vs 7 pour l'Angola), les troupes algériennes méritaient un meilleur sort ce lundi. Il va maintenant vite falloir évacuer cette déception et se concentrer sur le prochain match face au Burkina Faso, qui aura lieu dès samedi, toujours à Bouaké.

Algérie : cette égalisation que Belmadi a “du mal à avaler”
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.