Algérie : Belmadi agacé pour Sidi Moussa

Djamel Belmadi n'est pas réputé pour avoir la langue dans sa poche. Alors lorsque le sélectionneur des Fennecs d'Algérie est interrogé au sujet de l'état de la pelouse de Sidi Moussa, sa réponse se fait sans détours…

Avant les rencontres internationales, l'équipe nationale algérienne a pour habitude d'effectuer ses stages de préparation au Centre Technique National de Sidi Moussa. Ce ne sera pas le cas en ce mois de septembre. En raison de l'état des terrains dans le fief habituel des Fennecs, la décision de délocaliser le stage a été prise. La Fédération algérienne de football (FAF) avait d'abord prévu de se rendre en Tunisie pour préparer les deux matchs à venir avant de rapidement se rétracter. Pas question pour autant d'aller à Sidi Moussa : les Verts se prépareront à Constantine, où ils seront logés à l’hôtel du Cercle Régional Militaire de Constantine.

“Le centre de Sidi Moussa n'était pas adapté”

En zone mixte avant le départ vers Constantine lundi, Belmadi s'est exprimé au sujet de cette délocalisation. Sans cacher un certain agacement : «  Le centre de Sidi Moussa n’est pas adapté pour ce stage-là. Les terrains ne sont pas prêts pour recevoir l’équipe nationale A. Donc, on est obligé de trouver une autre solution. ». Interrogé sur la responsabilité de ce couac, l'ancien joueur de l'OM a refusé de plaider coupable. « Je m’occupe des aspects techniques. Je suis entraîneur national. Parfois, on l’oublie. La question est simple et il faut la poser de manière très claire aux responsables, à savoir qui est responsable du centre de Sidi Moussa ? Notamment des terrains. Et dès qu’on va avoir la réponse, c’est à lui, alors, de rendre des comptes », a tranché le technicien de 47 ans. En espérant pour les Fennecs que ce changement de lieu et cette polémique ne perturbent pas trop le groupe algérien pour ce rassemblement, au cours duquel ils affronteront la Tanzanie dès jeudi (dernière journée des éliminatoires de la CAN, sans enjeu) et le Sénégal en amical mardi prochain (le 12/09).

Objectif CAN !

A l'instar des autres équipes africaines qualifiées pour la Coupe d'Afrique des nations du début d'année prochaine, les Verts n'auront qu'un seul objectif lors de ce rassemblement : se préparer au mieux. Parfaire les automatismes, affiner la tactique et construire une cohésion d'équipe solide seront les priorités. Victorieux en 2019, humiliés en 2022 en ayant été éliminés au premier tour avec un seul point au compteur, les Algériens espèreront évidemment revivre les mêmes émotions qu'il y a quatre ans.

Algérie : Belmadi agacé pour Sidi Moussa
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.