Algérie : Bennacer se prononce sur sa participation à la CAN

Opéré d’une lésion cartilagineuse de l’articulation du genou droit et indisponible depuis le mois de mai, l'international algérien Ismael Bennacer (46 capes, 2 buts) est incertain pour la CAN 2023.

« Le cartilage c'est une blessure un peu particulière dans le football, je n'avais jamais entendu parler de cette blessure avant. Il s'agit d'une greffe tout de même, on te met un bout d'os là où ça s'est rompu. J'étais en béquilles, je ne devais pas poser le pied par terre », a d'abord raconté pour le Club des 5 le milieu de terrain de 25 ans au sujet de cette vilaine blessure survenue en mai dernier lors de la demi-finale aller de Ligue des champions face à l'Inter Milan (défaite 0-2). « Le seul problème c'est qu'on a pas une date exacte de retour. Quand je me suis fait opérer on m'a dit que ce sera entre six et huit mois, après ça dépend de mon corps, de mon genou, de ce que je fais de bien dans la rééducation ».

Il reste optimiste

Le Rossonero garde tout de même l'espoir d'être de retour prochainement : « Mais ça va, je suis dans les temps. Cette semaine j'ai enfin bien recouru. Là il va falloir retrouver la condition physique même si j'ai fait beaucoup de vélo en salle. Il faut voir maintenant la réaction du genou par rapport à la charge des entraînements ».

Avant de tempérer, même s'il espère être avec les Fennecs en Côte d'Ivoire, où débutera la CAN le 13 janvier prochain. « Il va falloir un certain nombre de matchs pour que je revienne à mon meilleur niveau. Je ne sais pas, ça peut être décembre, janvier voir février, ça dépendra des prochaines semaines. Avant de parler de la CAN il faudra que je revienne avec Milan mais évidemment la CAN est un des objectifs que je me fixe ». Joueur d'expérience malgré son jeune âge, espérons qu'il puisse faire partie des hommes de Djamel Belmadi en début d'année prochaine.

Algérie : Bennacer se prononce sur sa participation à la CAN
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.