Réuni mardi, le bureau fédéral de la Fédération algérienne (FAF) a statué sur le cas Zineddine Ferhat, déjà suspendu six mois par la LFP et condamné à 200 000 dinars d’amende. Reconnu coupable d’avoir séché le stage de la sélection olympique, le néo-Havrais vient d’être suspendu « de toutes les équipes nationales » pour une durée non précisée par l’instance. Outre les Jeux Olympiques, l’ancien milieu offensif de l’USM Alger peut donc s’attendre à faire une croix sur la sélection A à court terme.

La FAF a expliqué que le joueur a menti au sujet de son absence. « Il a expliqué qu’il avait eu l’autorisation du sélectionneur national pour s’absenter du stage et aller signer un contrat au profit d’un club français. Néanmoins, le rapport du sélectionneur national, M. André-Pierre Schurmann, et de l’administration de l’équipe nationale olympique disent le contraire. Tous les rapports confirment donc que le joueur a refusé de rejoindre la sélection qui prépare une compétition internationale d’une grande importante pour le pays« , a taclé l’instance.