Bennacer Algérie

Né en France d'un père marocain et d'une mère algérienne, Ismaël Bennacer a opté pour les Fennecs en 2016. Néanmoins, le milieu de terrain du Milan AC a un temps été proche des Lions de l’Atlas, comme l’a confié l’ancien directeur technique du Maroc, Nasser Larguet, jeudi sur les ondes de RMC.

«On l’avait invité. On était d’accord avec le papa. Et puis au dernier moment, il a fait le choix de l’Algérie. C’était un grand regret pour nous parce que c’était un très bon joueur», a expliqué l’ex-directeur du centre de formation de l’Olympique de Marseille, fier malgré tout des binationaux qu’il est parvenu à convaincre durant son mandat. «En même temps nous avons gagné Hakimi, nous avons gagné Mazraoui, nous avons gagné Ziyech, nous avons gagné Amrabat, nous avons gagné Saïss. Je dirais que proportionnellement, nous avons plus gagné de joueurs.»

De son côté, Bennacer n’a jamais regretté d’avoir choisi l’Algérie, avec qui il a remporté la CAN 2019. A moins que le parcours des Marocains, qui défieront le Portugal samedi en quart de finale de la Coupe du monde 2022, finisse par lui donner quelques regrets…