Algérie : un autre sélectionneur de la CAN postule !

Dans le paysage footballistique algérien, la quête d'un nouveau sélectionneur pour les Fennecs s'accélère. Après le départ de Djamel Belmadi, qui a marqué une page importante de l'histoire du football algérien, la Fédération Algérienne de Football (FAF) se trouve à la recherche de son successeur.

Dès jeudi, la commission ad hoc mise sur pied par la FAF va rendre une short-list de candidats. C'est dans ce contexte qu'émerge la candidature de Tom Saintfiet, ancien sélectionneur de la Gambie, qui a manifesté un intérêt prononcé pour le poste. Le technicien belge de 50 ans n'est pas un novice sur la scène continentale. Ayant mené les Scorpions de la Gambie à une qualification historique pour la CAN et à un quart de finale en 2022, il a prouvé – malgré l'élimination en phases de groupes sans aucun point cette année – sa capacité à transformer et à maximiser le potentiel d'une équipe. Récemment Amir Abdou, à l'avenir incertain avec la Mauritanie, avait également manifesté son intérêt pour le poste.

Tom Saintfiet – “Ma préférence va pour l’Algérie”

Dans une interview accordée au journal algérien L'Expression, Saintfiet a exprimé sans détour sa volonté de prendre les rênes de l'équipe nationale algérienne. “Ma préférence va pour l’Algérie”, a-t-il lancé, soulignant son ambition de “gagner des titres avec les Verts“. Cet intérêt pour le poste n'est pas fortuit. Saintfiet est un admirateur de longue date du football algérien, évoquant avec nostalgie l'épopée de l'équipe de 1982. “Je me rappelle encore bien de l'épopée de cette équipe de 1982 qui a émerveillé le monde. Les Madjer, Belloumi et les autres stars de l'équipe algérienne.” a-t-il souligné.

La concurrence est rude

Le technicien belge n'est pas sans options. “Pour le moment, j'ai des offres en Asie, une sélection là-bas me veut pour un long bail. Il y a aussi l'intérêt de la Tunisie et d'autres sélections en Afrique, à l'instar de la Côte d'Ivoire, le Ghana et du Cameroun“, a-t-il ainsi listé. Toutefois, c'est vers l'Algérie que son cœur semble pencher, et il est prêt à étudier en profondeur cette possibilité. La FAF, devant cette candidature de poids, se trouve à un carrefour décisif. Le choix du prochain sélectionneur sera crucial pour l'avenir des Fennecs, à la recherche de stabilité et de succès sur la scène africaine et internationale après deux éliminations d'affilée en phases de groupes de la CAN. La décision finale, attendue dans moins de dix jours, définira le cap pour les prochaines compétitions, notamment les qualifications pour la CAN 2025 et le Mondial 2026.

Algérie : un autre sélectionneur de la CAN postule !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.