Algérie : un indice sur le futur sélectionneur

L'Algérie est en quête d'un nouveau sélectionneur suite au départ de Djamel Belmadi. La commission ad-hoc, mise en place par la Fédération Algérienne de Football (FAF), est chargée de l'examen des candidatures pour ce rôle crucial. Mohamed Maouche, ancien joueur de la prestigieuse équipe du FLN et membre de cette commission, a partagé son point de vue sur le profil recherché pour le futur coach.

Le prochain sélectionneur doit avoir du caractère et surtout connaître le football algérien“, a soutenu Maouche pour l'APS, soulignant l'importance de la personnalité et de la connaissance du football local pour ce poste. Bien qu'il n'ait mentionné aucun nom spécifiquement, l'homme de 87 ans a mis l'accent sur l'importance d'une sélection méticuleuse. “Je n'ai pas un nom particulier en tête, mais le plus important est de bien étudier l'ensemble des profils et bien choisir celui qui aura à prendre le train en marche“, a-t-il ajouté, mettant en avant la prudence dans le choix du candidat idéal.

La commission, présidée par Ameur Mansoul, DTN, comprend des figures notables du football algérien, telles que Rabah Saâdane et Karim Kaced. Ensemble, ils visent à prendre une “décision collégiale” après avoir soigneusement évalué tous les candidats. Parmi les noms qui circulent en ce moment, il y a notamment celui de Carlos Queiroz, de Vladimir Petkovic, d'Amir Abdou, le sélectionneur de la Mauritanie, ainsi que de Vahid Halilhodzic, qui a déjà occupé le poste entre 2011 et 2014. Tom Saintfiet, ex-sélectionneur de la Gambie, a de son côté manifesté un intérêt prononcé pour devenir sélectionneur des Fennecs.

Maouche est confiant

Maouche a également exprimé sa confiance dans la capacité de l'équipe nationale à retrouver des couleurs : “Je suis très confiant quant à la capacité de l'équipe nationale de rebondir et de revenir au premier plan, d'autant que la ‘pâte' existe.

Cette recherche intervient dans un contexte de performances décevantes à la CAN 2023, où l'équipe a été éliminée dès le premier tour, comme il y a deux ans au Cameroun. L'ancien attaquant du Stade de Reims et du Red Star insiste sur le fait que la responsabilité de cet échec ne repose pas uniquement sur Belmadi, mais aussi sur certains joueurs qui n'ont pas rempli leur mission.

La première réunion de la commission ad-hoc se tiendra jeudi, marquant le début officiel du processus de sélection.  Une short-list de candidats sera en effet dressée à cette occasion. Les fans du football algérien attendent avec impatience l'annonce du nouveau sélectionneur, espérant un renouveau pour les Verts.

Algérie : un indice sur le futur sélectionneur
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.