Amicaux : après l’Espagne, le Portugal au menu de la Tunisie !

Ce mardi, le Portugal a officialisé la tenue d’un match amical le 28 mai face à la Tunisie. Avec également l’Espagne au menu, les Aigles de Carthage vont se frotter à une opposition corsée durant leur programme de préparation au Mondial 2018 !


De retour en Coupe du monde après 12 ans d’absence, la Tunisie a hérité d’un groupe G très relevé avec l’Angleterre, la Belgique et le Panama pour adversaires. Malgré la présence de deux gros morceaux dans cette poule, les Aigles de Carthage comptent surfer sur leur bonne dynamique actuelle, depuis le retour du sélectionneur Nabil Maaloul, pour créer la surprise. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les Tunisiens ont déjà convaincu le binational Ellyes Skhiri (Montpellier) et effectué un stage de préparation au Qatar en janvier avec des joueurs locaux.

Et à partir du mois prochain, c’est un très copieux programme de préparation au Mondial russe qui attend Whabi Khazri et l’ensemble de ses coéquipiers. En effet, les Aigles ont décidé de se mesurer à des adversaires de taille. En plus du match amical déjà connu le 9 juin face à l’Espagne, la Fédération portugaise a annoncé ce mardi que la Tunisie et les champions d’Europe en titre s’affronteront le 28 mai prochain à Lisbonne : deux énormes affiches en perspective.

Dès le mois de mars, la Tunisie va aussi défier l’Iran, un gros morceau en Asie, et le Costa-Rica, un adversaire proche du Panama. Surtout qu’une 5e et dernière rencontre de préparation reste envisageable fin mai-début juin. Un programme de préparation vraiment copieux !

 Les 4 matchs amicaux au programme :

Le 23 mars 2018 à Tunis face à l’Iran

Le 27 mars 2018 à Nice contre le Costa-Rica

Le 28 mai 2018 à Lisbonne, face au Portugal

Le 9 juin 2018 à Krasnodar en Russie contre l’Espagne

Amicaux : après l’Espagne, le Portugal au menu de la Tunisie !
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.