Amine Harit Marseille
Amine Harit Marseille

Au terme d'un match piège dans le froid du stade Geoffroy-Guichard de Saint-Étienne, Marseille s'est imposé 4-2 et reprend la deuxième place du classement de la Ligue 1 française derrière l'intouchable PSG.

Initialement prévu samedi soir, le match entre l'AS Saint Étienne et l'Olympique de Marseille s'est finalement déroulé ce dimanche après midi en raison de la neige tombée en grande quantité sur la pelouse du stade Geoffroy-Guichard.

Dans un Chaudron qui portait bien son nom grâce au peuple vert venu en nombre soutenir son équipe, ce sont les Stéphanois qui vont prendre la tête grâce à Bouanga qui profite d'une faute de main de Lopez, le gardien marseillais, pour ouvrir le score dès la 9e minute. Un but, le 6eme cette saison pour l'attaquant international gabonais en 24 titularisations, qui va mettre Sainté sur de bons rails en cette première mi-temps. A la 42e, le stade va exploser de nouveau et Denis Bouanga rêver d'un doublé, mais sa tête piquée à bout portant qui rentre dans les cages adverses sera annulée pour une position de hors-jeu limite. L'occasion était passée pour les Verts et c'est au contraire Marseille qui va égaliser sur un penalty de Dimitri Payet pendant les arrêts de jeu de cette première période.

La seconde mi-temps sera totalement à l'avantage de l'OM. C'est d'abord Kolodziejczak qui marque contre son camp à l'heure de jeu sur une action initiée par Harit, qui monte en puissance dans ce match. Huit minute plus tard, Bamba Dieng va creuser l'écart sur penalty après avoir tiré sur la transversale plus tôt dans le match. L'international sénégalais montre qu'il va falloir compter sur lui en cette fin de saison. Le match a choisi son vainqueur et Amine Harit, va marquer le 4eme but de l'OM à la 73e à l'issue d'une belle action lancée par Bakambu. Le jeune milieu de Saint-Etienne Lucas Gourna-Douathva va réduire l'écart à la 86e, (2-4), mais c'est bien l'OM qui s'impose et reprend à Rennes la deuxième place du classement alors que les Verts repassent barragistes.