Avec Sadio Mané, Mohamed Salah, Riyad Mahrez, Pierre-Emerick Aubameyang et Kalidou Koulibaly, l’Afrique est présente en force cette année dans la liste des 30 nommés pour le Ballon d’Or. Une montée en puissance saluée par Koulibaly, nommé pour la première fois

«On ne voyait pas cela il y a quelques années. Cela veut tout simplement dire que le football africain a énormément progressé et qu’il a sa place dans le gotha mondial. Je pense que cela continuera», a d’abord savouré le défenseur central de Naples dans les colonnes du Buteur. Alors que son compatriote Mané fait même figure de candidat au sacre, le Sénégalais préfère toutefois éviter de s’enflammer.

«Les joueurs que vous avez cités, auxquels on peut ajouter Aubameyang, méritent amplement cette distinction (leur place dans les 30), car ils font partie du must (…) Je souhaite de tout cœur que l’un d’eux (Mané ou Mahrez) connaisse la consécration mondiale. Maintenant, il y a des considérations qui font que c’est assez compliqué pour eux», a admis le finaliste de la CAN 2019 en faisant référence au manque de considération des joueurs africains à l’internationale.

Le Napolitain a conclu en dévoilant son favori : «Sans surprise Sadio Mané. Nous avons grandi ensemble et nous avons été coéquipiers à Metz, sans compter les années passées en sélection». Verdict le 2 décembre.