Bénin : une réserve déposée contre le Rwanda !

Il était écrit que ce match de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2023 entre le Rwanda et le Bénin (1-1), disputé ce mercredi, allait faire parler.

Dès l’avant-match, une grosse polémique a éclaté puisque la Confédération africaine de football (CAF), après avoir inversé la domiciliation de la rencontre, est revenue sur sa décision et a finalement programmé la partie au Stade Pelé de Kigali, pas homologué, à huis clos… Frustrés par la tournure des événements, les Guépards sont ensuite tombés des nues en apprenant que le milieu de terrain de Rayon Sports, Kevin Muhire, débutait la rencontre avec les Amavubi. Or, d’après les Béninois, le Rwandais était inéligible car suspendu pour accumulation de cartons jaunes !

«Le numéro 11 Kevin Muhire a reçu un carton jaune au match aller, à la 68e minute. Ce même joueur a reçu contre le Sénégal (lors de la 2e journée, ndlr) un carton jaune, à la 74e minute», a ainsi expliqué le sélectionneur Gernot Rohr en conférence de presse d’après-match en indiquant que sa Fédération a déposé un recours. «La CAF nous a déjà fait souffrir beaucoup avant ce match avec les ‘va-et-vient’. Et là, on a constaté qu’elle n’avait pas suspendu un joueur qui avait deux cartons jaunes. Nous l’avons signalé au commissaire de match. La justice sportive demande que ce soit sanctionné. Et vous connaissez les sanctions.»

Le classement chamboulé ?

S’ils obtiennent gain de cause, les Guépards, tenus en échec (1-1) à l’aller et au retour par le Rwanda, pourraient être considérés comme vainqueurs 3-0 de la manche retour sur tapis vert et empocher ainsi trois points (au lieu d’un) qui changeraient tout. En effet, les Béninois reviendraient à hauteur du Mozambique et de la 2e place et céderaient la dernière place du groupe à des Amavubi qui peuvent trembler…

Bénin : une réserve déposée contre le Rwanda !
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !