A partir du 1er août, la Secrétaire Générale de la FIFA, Fatma Samoura, va entrer en fonction en tant que «Déléguée-Générale de la FIFA pour l’Afrique» avec la mission de mener un audit général de la Confédération africaine de football (CAF), confrontée à de multiples problèmes ces derniers mois. Alors que plusieurs observateurs assimilent cette intervention de la FIFA à une mise sous tutelle de la CAF, le président Ahmad a répété ce jeudi lors de l’assemblée générale de l’instance panafricaine que c’est lui qui a demandé l’aide de la FIFA, avant d’en expliquer les raisons.

«La proposition de collaboration entre la CAF et la FIFA, je l’assume. Elle est nécessaire et aura des résultats. La FIFA c’est notre maison mère et je remercie le président Infantino pour accompagner notre confédération pour mettre de l’ordre et parachever les réformes entreprises. (…) Devant une situation qui s’est aggravée, j’ai demandé un soutien pour rattraper le retard acquis depuis longtemps. Nous sommes en retard par rapport à d’autres confédérations, on ne va pas se le cacher», a mis en avant le Malgache.

Le dirigeant a ensuite demandé à l’assemblée d’applaudir le président de la FIFA, Gianni Infantino, pour avoir accepté que «notre sœur Fatma Samoura vienne nous aider. Ceux qui veulent le développement de l’Afrique ne doivent pas avoir de commentaires négatifs sur ce choix.»

Sur le même sujet : Eto’o et Drogba intègrent la garde rapprochée d’Ahmad !