Meilleur buteur africain de l’histoire de la Coupe du monde (6 buts), Asamoah Gyan n’a jamais eu la chance de remporter le prix de Joueur Africain de l’année. Interrogé par la chaîne TV3, l’attaquant de 34 ans a poussé un coup de gueule à ce sujet.

«Parfois, je ne sais pas comment ils votent, mais je pense toujours que j’aurais dû le gagner en 2010 et 2014 parce que je le méritais», a plaidé le Ghanéen, devancé par Samuel Eto’o en 2010 et absent du podium en 2014. «J’ai fait tout ce que je pouvais pour marquer des buts, j’étais au top de ma forme, vous pouvez vérifier les statistiques».

Le regret de 2010

En 2010, il est vrai que Gyan pouvait avoir de l’espoir en raison de sa meilleure CAN qu’Eto’o et surtout du parcours du Ghana jusqu’en quarts de finale du Mondial, mais le Camerounais avait bénéficié de son sacre avec l’Inter en Ligue des champions. En 2014, Gyan évoluait en revanche à Al Ain et partait de plus loin, malgré sa participation au Mondial.

Malgré tout, l’ancien Rennais a tenu à relativiser. «Parfois, j’ai l’impression que beaucoup de joueurs étaient encore meilleurs que moi et qu’ils n’ont pas réussi à y arriver. Mais au moins, j’ai pu gagner le prix du Joueur africain de l’année de la BBC (en 2010, ndlr), c’était l’une des récompenses les plus prestigieuses de ma carrière», a-t-il conclu.