Cameroun : Akono et les Lions vers le divorce

Sélectionneur intérimaire du Cameroun, Jean-Paul Akono a été reçu lundi soir par le ministre des Sports, Adoum Garoua. Un rendez-vous loin des caméras afin de discuter des modalités de séparation entre les deux parties. Après l'appel à candidature pour le poste de sélectionneur lancé par le ministère, le départ du technicien est inéluctable.


Jean-Paul Akono plus que jamais sur la sellette. Après l'appel à candidature pour le poste de sélectionneur du Cameroun, lancé par le ministère des Sports, l'avenir du technicien s'est un peu plus assombri lundi soir à la suite d'une réunion avec son ministre de tutelle, Adoum Garoua. Accompagné de son adjoint, Martin Ndtoungou Mpillé, Akono a été reçu en entretien par le dirigeant.

Un rendez-vous qui n'est autre que les prémices du départ désormais attendu d'Akono et de son staff technique, dans la mesure où ce dernier n'a pas souhaité postuler pour un poste qu'il occupe déjà. Critique envers la démarche du ministre, le sélectionneur était donc attendu pour négocier son départ dans les meilleures conditions, et surtout qu'il “ait l'assurance que ses arriérés de salaire lui soit versés, sans doute sous la forme d'une grosse prime de départ“, a confié une source proche de la Fédération à Afrik-Foot.

Un bilan positif malgré les critiques

Arrivé à la rescousse de Lions Indomptables en perdition en septembre 2012, Akono devrait donc très prochainement voir son intérim à la tête de l'équipe s'achever. Après sept moins de bons et loyaux services, il va passer le témoin à un sélectionneur dont le nom devrait être connu dans les prochains jours, le ministère des Sports ayant reçu un courrier de la Fédération camerounaise avec la short-list des technicien retenus.

Critiqué par ses détracteurs pour son manque de maîtrise sur l'ensemble de son groupe, ou encore d'avoir monnayé la sélection de certains joueurs en équipe nationale, c'est malgré tout avec un bilan plutôt positif qu'il va quitter les Lions. Moribonds il y a encore quelques mois, ils se sont clairement relancés dans la course à la qualification pour la Coupe du monde 2014. Et c'est sous les ordres d'un nouveau sélectionneur qu'ils vont poursuivre la campagne pour le Mondial, sauf que celui-ci devrait percevoir largement plus que les 10 000 euros mensuels d'Akono.

Avatar photo
Mansour Loum