Cameroun : Finke fait comme si…

Malgré l’humiliante prestation des Lions Indomptables à la Coupe du monde 2014, Volker Finke s’imagine poursuivre à la tête du Cameroun. “J’ai encore un an de contrat”, rappelle le sélectionneur allemand, déjà occupé à préparer les éliminatoires de la CAN 2015.


En dépit d’une Coupe du monde très décevante, où les Lions Indomptables ont infligé une véritable humiliation aux Camerounais par leurs résultats et leur comportement, Volker Finke devrait poursuivre au poste de sélectionneur du Cameroun.

Du moins, l’intéressé, de son propre aveu “responsable mais pas à 100%“, fait comme si cela allait être le cas. “J’ai fait des propositions à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) pour un changement en profondeur“, révèle-t-il à Camfoot.com. “J’ai encore un an de contrat et la suite de mon travail dépendra de nos pourparlers“.

La CAN 2015, bouée de sauvetage

Après avoir animé une conférence au Congrès international des entraîneurs et des professeurs de football à Mannheim, le technicien allemand s’apprête à regagner le Cameroun dans les prochains jours. Il souhaiterait organiser un stage avec les Lions Indomptables en août.

Malgré la distance, le sélectionneur est déjà à pied d’œuvre en vue des éliminatoires de la CAN 2015, qui verront le Cameroun évoluer dans le groupe D. “Le coach analyse les derniers matchs de la Côte d’Ivoire et de la République démocratique du Congo, avec Boris Nolzon et Christopher Schmofd, les analystes-vidéo du staff technique des Lions“, explique une source proche du technicien.

Les éliminatoires de la CAN 2015 arrivent justement à point nommé pour Volker Finke. A moins d’un mois de l’entrée du Cameroun dans la phase de qualification, l’heure n’est sans doute pas aux remaniements d’envergure. Car le timing est très serré et les coéquipiers de Samuel Eto'o ont beaucoup à se faire pardonner. Finke aussi…

Cameroun : Finke fait comme si…
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !