CAN 2023 : renversant, le Cameroun arrache sa qualification à la 91e minute !

Dans l’obligation de gagner, le Cameroun est passé par tous les états avant de renverser la Gambie (3-2) durant le temps additionnel ce mardi à Bouaké pour valider sa qualification pour les 8es de finale de la CAN 2023 au terme d’une folle soirée.

Dos au mur, les Camerounais entraient fort dans la partie. Après seulement 4 minutes, sur un excellent centre de Tchato, Magri disposait déjà d’une balle de but, mais sa reprise était détournée par Gaye. La réaction gambienne ne tardait pas : sur l’action suivante, Sowe obligeait Ondoa à s’employer à son tour. Préféré à André Onana par le sélectionneur Rigobert Song, auteur d’un choix très fort, le gardien de Nîmes donnait très vite du crédit à la décision de son coach.

Après leur bonne entame, les Lions Indomptables se faisaient littéralement perforer par les vagues adverses. Si les tentatives lointaines des Scorpions n’aboutissaient pas, le danger se rapprochait considérablement au fil des minutes et Ondoa était tout heureux de parvenir à freiner suffisamment une tête de Minteh à bout portant. Le portier repoussait ensuite une frappe de Barrow consécutive à un débordement de Minteh qui avait mis Tchato dans le vent. Au bord de la rupture et à nouveau sauvés par une intervention décisive de Tolo, les Camerounais s’en sortaient bien en rentrant aux vestiaires à 0-0. Un résultat qui les éliminait virtuellement.

Toko Ekambi lance le Cameroun

Les vainqueurs de l’édition 2017 reprenaient en revanche le second acte avec de meilleures intentions. Sur un centre de Castelletto, la reprise de Nkoudou fracassait la barre de Gaye ! Sur l’action précédente, l’ancien Marseillais avait été victime d’une semelle dans la surface alors qu’il s’apprêtait à frapper. Alors que le penalty semblait évident la VAR n’est pas intervenue…  Pas de quoi entraver la marche en avant des Camerounais qui étaient récompensés de leur temps fort par une tête de Toko Ekambi, qui prolongeait un centre de Nkoudou au fond des filets (0-1, 56e).

Malgré les indications de Samuel Eto’o, qui multipliait les gestes en tribunes, les Camerounais ne faisaient toutefois pas le break. Et, après un moment de torpeur de la Gambie, ils finissaient par trembler à nouveau : après deux arrêts d’Ondoa face à Sowe puis Minteh, le gardien ne pouvait rien sur la reprise du Messin Jallow, qui égalisait seul dans la surface (1-1, 72e). Tout était à refaire pour les Camerounais, à nouveau virtuellement éliminés.

Une fin de match incroyable

Dans la foulée, la frappe de Fadera flirtait avec le poteau d’Ondoa. Complètement amorphe, le Cameroun semblait presque KO debout. Et pourtant, en plein pendant ce marasme, Toko-Ekambi disposait d’une balle de qualification, qu’il expédiait… sur la barre ! En excellente position, l’ancien Lyonnais manquait à nouveau le cadre de la tête quelques minutes plus tard… Durant une fin de partie totalement folle, l’entrant Ebrima Colley donnait l’avantage aux Scorpions en concluant un beau mouvement (2-1, 85e). Mais les Lions Indomptables égalisaient deux minutes plus tard grâce à un but contre son camp de Gomez sur un centre de Tchato (2-2, 87e), avant d’arracher la victoire et la qualification à la 91e minute sur une tête de Wooh consécutive à un centre de l’indispensable Nkoudou (3-2) !

Malgré une ultime frayeur sur une égalisation gambienne refusée à Ebrima Colley en raison d’une main flagrante, le Cameroun tenait sa qualification et terminait même 2e du groupe en doublant la Guinée (3e, déjà qualifiée) au… nombre de buts marqués ! Battue pour la troisième fois, la Gambie est quant à elle éliminée.

Les compos de Gambie-Cameroun

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !