Cameroun : menacé pendant la CAN, Geremi accuse le camp Eto’o !

Près d'une semaine après l'élimination du Cameroun en 8es de finale de la CAN 2023 samedi dernier face au Nigeria (0-2), les Lions Indomptables continuent de laver leur linge sale en public.

Président du syndicat national des footballeurs du Cameroun (SYNAFOC), Geremi Njitap a ainsi dénoncé des incidents survenus durant le tournoi et dont il impute la responsabilité au président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto'o. L'organisme a publié un communiqué à charge ce vendredi.

“L'empoigner pour le mettre hors des vestiaires”

Le SYNAFOC indique qu'en date du 23 janvier 2024, à la suite de la victoire héroïque des Lions Indomptables face à la Gambie (3-2), son président, Gérémie Njitap, comme la plupart des anciens Lions présents au stade et ayant le niveau d'accréditation permettant d'y accéder, s'est rendu dans les vestiaires des Lions pour leur exprimer sa joie, Ies féliciter et Ies encourager pour Ia suite de la compétition. A son entrée dans cet espace, il a trouvé le président de la fédération camerounaise de football qui l'a ‘chaleureusement' salué et il a continué vers le staff. Pendant qu'il félicitait les membres du staff, il a vivement été apostrophé par l'un des deux officiers de sécurité de la Fecafoot, qui, usant des propos grossiers et menaçants et disant agir sur instructions du Président de la Fédération qui n'était plus sur les lieux, ont voulu l'empoigner pour le mettre hors des vestiaires. Ce à quoi il s'est opposé calmement et l'incident a été clos“, explique d'abord le SYNAFOC.

“Il a ajouté la menace de s'en prendre physiquement à Gérémi”

Plus tard, alors que le calme était revenu sur les lieux, M. TAMO Etienne, le Directeur du protocole du Président de la Fecafoot qui n'était pas dans la salle à l'arrivée du Président du SYNAFOC et pendant le premier incident, est revenu à la charge, usant des mêmes paroles grossières et se réclamant porteur des mêmes instructions. Aux invectives, il a ajouté la menace de s'en prendre physiquement à Gérémie Njitap s'il ne sortait pas immédiatement. Une fois de plus, des personnes présentes se sont interposées pour rappeler à M. TAMO que Gérémie Njitap (double vainqueur de la CAN et Champion Olympique avec les mêmes Lions Indomptables) ne pouvait pas être considéré comme un intrus dans Ies vestiaires des Lions pendant Ies célébrations de fin de rencontre auxquelles. prenaient part plusieurs autres personnes ne faisant pas partie du staff“, poursuit le communiqué, avant de tacler le clan Eto'o.

Le SYNAFOC rappelle qu'en tant qu'invité personnel du Président de la Confédération Africaine de Football, Mr Patrice MOTSEPE et CAF Legends, Gérémie Njitap avait accès total à tous les espaces du stade de Bouaké, y compris Ies vestiaires. Le Président de SYNAFOC regrette de s'être retrouvé impliqué malgré lui dans cet incident qui a une fois de plus donné une piètre image de notre football devant les joueurs et les personne ayant assisté à ces évènements. Il saisit l'occasion de ce message pour rappeler que l'équipe nationale du Cameroun, bien que confiée à la Fecafoot, demeure le patrimoine de TOUS les Camerounais et doit être un facteur de rassemblement et non de division“, a dénoncé l'organisme, qui songe à faire valoir ses droits.

“Une cabale bien orchestrée”

Tout en regrettant cet incident. le SYNAFOC condamne avec la dernière énergie, cette énième provocation de certains préposés de la Fecafoot à l'égard d'un de ses membres élus ou d'un de ses collaborateurs, cette manière de procéder ressemblant de plus en plus à une cabale bien orchestrée. Le SYNAFOC se réserve enfin le droit de tirer, si cela s'avère nécessaire, tels avantages légaux contre Ies auteurs des agissements ci-dessus décriés. Une session du Comité Directeur du SYNAFOC sera organisée dans les tous prochains jours pour évaluer la situation et indiquer Ies suites à accorder à ces incidents“, conclut le communiqué. La réponse du camp Eto'o, confronté à une polémique de plus, est vivement attendue.

Le communiqué du SYNAFOC

Communiqué Synafoc

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !