Cameroun : “une présence étouffante” à la CAN, Eto’o de nouveau pointé du doigt

Samuel Eto’o, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), a pris cher après le fiasco des Lions Indomptables à la CAN 2023.

Médaillé de bronze en titre, le Cameroun s’est fait éjecter des huitièmes de finale de la CAN 2023 par le Nigeria (2-0). Sortis du groupe de la mort au forceps, grâce à leur victoire renversante sur la Gambie (2-3) lors de la dernière journée, les Lions ont perdu leur crinière face à des Super Eagles n’ayant concédé aucun tir cadré.

Si le sélectionneur Rigobert Song est tenu par l’opinion pour premier responsable, certains détracteurs imputent cette débâcle à Samuel Eto’o. C’est le cas de Jean-Bruno Tagne, écrivain et auteur du livre satirique L'Arnaque sur le patron du football camerounais. Intervenant dans l’émission After Foot RMC, le journaliste a cartonné son compatriote, mettant en cause l’ingérence de ce dernier dans la gestion de l’équipe.

Tagne a en l’occurrence confirmé l’information selon laquelle le double champion d’Afrique a dirigé les séances vidéo durant les entrainements à la CAN en lieu et place du sélectionneur Rigobert Song. L’ancien attaquant aurait même menacé des joueurs « de les faire sortir au bout de cinq minutes s’ils ne faisaient pas exactement ce qu’il a expliqué ». Ces derniers en seraient restés tout « interloqués » de voir le président de la Fédération se substituer au sélectionneur.

« Le pauvre Song n’osera jamais s’en plaindre »

Les frasques d’Eto’o ne se seraient pas limitées là, puisqu’il aurait été filmé « en short et crampons » jouant avec les joueurs, atteste Tagne. « Il y a une présence un peu étouffante d’Eto’o dans cette équipe, qui n’a pas permis au sélectionneur Rigobert Song et à son adjoint Sébastien Minier de bien faire leur travail », a ainsi estimé notre confrère camerounais. Song, justement, est contraint d’avaler la couleuvre. « (Eto’o) C’est une véritable icône au Cameroun, qui est très respectée. C’est vrai qu’il s’est sérieusement démonétisé ces deux dernières années mais ça reste une légende au Cameroun. Donc il a cette personnalité écrasante sur les autres. Le pauvre Rigobert Song n’osera jamais s’en plaindre, très peu de joueurs osent lui tenir tête », a-t-il analysé. Voici qui devrait remettre une pièce dans la machine à polémiques autour de la prétendue faillite d’Eto’o à la Fécafoot.

Cameroun : “une présence étouffante” à la CAN, Eto’o de nouveau pointé du doigt
Prudence Ahanogbe