Cameroun : Kameni – “je ne me vois pas demander à être appelé, mais…”

Les gants de Carlos Kameni, 39 ans, ne sont pas encore au placard ! Le célèbre gardien de but camerounais vient de s'engager avec Antequera, club de troisième division espagnole (Liga 3). L'inusable portier vient d'accorder une interview à nos confrères de RFI, sans manquer d'évoquer les Lions Indomptables, dont il fait partie des légendes (73 capes entre 2001 et 2019).

Lorsqu'on lui demande si la sélection est toujours dans un coin de sa tête à l'approche de la CAN (il n'a jamais annoncé sa retraite internationale), le natif de Douala répond sans détours. “Je ne vais pas manquer de respect à mes cadets. À mon âge, il ne s’agit plus de concurrence. Les gens disent ‘il n’a pas pris sa retraite internationale, il ne veut pas laisser la place aux jeunes, il espère toujours', mais non, je n’espère rien ! Moi, je me considère comme un soldat de la nation. Au Cameroun, nous avons d’excellents jeunes gardiens : André Onana, Fabrice Ondoa, Epassy… Derrière, il y aura la relève” a d'abord tenu à clarifier l'ancien portier de l'Espanyol de Barcelone.

“Donner un coup de main ? Je le ferai volontiers”

Avant de laisser toutefois la porte entrouverte : “Je ne me vois pas aujourd’hui demander à être appelé et faire ombrage à un jeune. Mais s’il y a un cas de force majeure, comme une blessure de dernière minute (que je ne souhaite à personne) ou une situation rocambolesque et qu’on me demande ‘s'il te plaît, est-ce que tu peux venir donner un coup de main ?', je le ferai volontiers. Moi, je me sens redevable à mon pays qui m’a tout donné.” Un vrai soldat de la nation.

Cameroun : Kameni – “je ne me vois pas demander à être appelé, mais…”
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.