Déchue par la FIFA, qui a annoncé mercredi la mise en place d’un comité de normalisation, l’équipe actuellement aux commandes de la Fédération camerounaise (Fecafoot) n’a peut-être pas dit son dernier mot alors que la police a pris possession du siège de l’instance.

« Des concertations internes sont en cours ainsi que les discussions nécessaires relatives avec le gouvernement camerounais. Une communication officielle de la FECAFOOT suivra; toutes informations pratiques afférentes seront communiquées en temps opportun« , a annoncé l’instance dans un communiqué. Affaire à suivre…