Samuel Eto'o

Nouvel épisode dans le feuilleton opposant Le Coq Sportif au Cameroun. Alors que le tribunal judiciaire de Paris a donné raison à la firme française et estimé que le contrat la liant à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) reste valable, les Lions Indomptables ont dévoilé samedi leurs maillots pour la Coupe du monde 2022, estampillés One All Sports. Clairement, ce litige ne constitue pas un climat propice à la préparation du Mondial dans la sérénité puisque certains vont jusqu’à prédire un scénario catastrophe qui pourrait déboucher sur l’exclusion de la sélection camerounaise. Dans ce contexte, Le Coq Sportif a calmé le jeu en publiant un communiqué.

«Malgré la décision exécutoire de la justice, la Fecafoot n’est toujours pas disposée à respecter le contrat la liant au Coq Sportif. Comme nous l’avons toujours maintenu, nous sommes plus que jamais engagés à équiper et soutenir les Lions Indomptables Au vu de l’attitude de la Fecafoot, il nous sera très difficile de faire respecter la décision de justice, sans passer par des étapes contraignantes. Nous allons encore tenter le dialogue de la raison avec la Fecafoot», a d’abord expliqué l’équipementier avant d’annoncer une trêve destinée à permettre aux Camerounais de préparer au mieux le Mondial.

«Dans tous les cas, nous ne mettrons pas les joueurs et le staff des Lions Indomptables dans une situation inconfortable avant et pendant cet évènement. Ils doivent pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes pour faire vibrer le peuple camerounais. Les procédures juridiques continueront par la suite», a conclu la marque en rappelant qu’elle reste un «fervent supporter» des Lions Indomptables. Une décision plutôt classe bien que pas totalement désintéressée.

Le communiqué du Coq Sportif