Comme souvent avec la sélection du Cameroun, la question des primes pose problème à la CAN 2017. Même s’ils se sont mis d’accord avec les instances sportives sur le montant des primes avant le coup d’envoi de la compétition, les Lions Indomptables réclament une augmentation en raison de leur beau parcours qui les a menés pour l’instant jusqu’en demi-finale où ils affronteront le Ghana jeudi. « C’est vrai que nous, pas seulement les joueurs, mais tout le groupe ne sommes pas contents au sujet des primes« , a reconnu le sélectionneur Hugo Broos mercredi devant la presse.

« Personne ne nous voyait arriver à ce stade de la compétition. Or compte tenu de nos performances, je pense qu’il est normal que les joueurs et tout le groupe veuille quelque chose de plus. Je défends les joueurs à ce sujet. Mais il faut rappeler que le travail se poursuit. Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas très contents par rapport aux primes, que nous allons cesser de préparer cette demi-finale avec sérieux. C’est important de le souligner. Les entraîneurs et les joueurs ne sont pas venus à cette CAN principalement pour de l’argent.  » De l’eau dans le gaz donc mais pas de grève en vue et c’est tant mieux !