En garde à vue depuis le 16 juillet dans les locaux de la Police judiciaire de Yaoundé, Marlène Emvoutou a finalement été placée sous mandat de dépôt à la prison de Kondengui depuis lundi. L’ancienne candidate à la présidence de la Fédération camerounaise par qui avait éclaté les scandales de corruption lors du scrutin a fini par être écrouée en raison de trois affaires d’escroquerie, dont une avec une plainte collective déposée par 12 personnes. La candidate déchue avait fait miroiter des voyages au Qatar et en Europe à de jeunes footballeurs. Elle aurait perçu des versements d’argent en retour, sans que ces voyages ne voient jamais le jour… Elle pourrait être à nouveau présentée à un juge prochainement.