La Fédération camerounaise de football n’est pas encore sortie du tunnel. Sans président à sa tête depuis bientôt un an et demi, l’instance pilotée par un comité de normalisation vient d’annoncer le rejet de cinq des six candidatures pour les prochaines élections à sa présidence. Candidatures non retenues, parmi lesquelles figure celle de Joseph Antoine Bell, du fait qu’elles étaient incomplètes, d’après un communiqué officiel, qui indique comme principales conditions pour avoir un dossier validé : disposer au minimum de huit lettres de parrainages des membres des Ligues, avoir une liste d’au moins 17 représentants et comprenant un délégué de l’Assemblée général et le versement de 2 millions de francs CFA (environ 3 000 euros) de caution. Seul Tombi A Roko est parvenu à rassembler toutes ces conditions et se retrouve pour l’heure seul candidat pour le scrutin prévu le 29 novembre.