Cameroun : Vincent Aboubakar égale Roger Milla !

Double buteur ce samedi contre le Cap-Vert (4-1) dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Vincent Aboubakar a égalisé une performance de la légende Roger Milla.

En pleine crise autour de son staff, le Cameroun a fait bonne impression ce samedi en ne faisant qu’une bouchée des Requins Bleus du Cap-Vert. Et ce, grâce en partie à son inusable capitaine Vincent Aboubakar. Le buteur de 32 ans permettait d’abord aux Lions Indomptables de faire le break en concrétisant une passe décisive de l’intenable Moumi Ngamaleu (25e). Puis, de reprendre le large juste avant la mi-temps en transformant un penalty obtenu par l’intenable Ngamaleu (44e), sept minutes après la réduction du score contre le cours du jeu par Jamiro Monteiro (37e).

Aboubakar à la même table que Milla

C’était la première fois que l’avant-centre du Besiktas inscrivait un doublé depuis la troisième place du Cameroun à la CAN 2021 décrochée face au Burkina Faso (3-3, 3-5 ap. t.a.b.). À l’époque, il s’était déjà mué en héros de la nation en s’illustrant en deux minutes en toute fin de match (85e, 87e), arrachant ainsi la prolongation pour les siens, alors menés 3-1 à domicile.

Grâce à ce doublé, celui qui est surnommé Abouchou au pays a porté son total à 43 buts en équipe nationale. Ce qui lui permet de rejoindre Roger Milla, légende des Lions Indomptables au poste d’attaquant, à la deuxième place des meilleurs buteurs dans l’histoire de la sélection.

Il reste à 13 longueurs du record absolu détenu par Samuel Eto’o (56 pions), actuellement président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Sauf forfait, il aura l’occasion de s’en rapprocher un peu plus mardi face à l’Angola (troisième journée des qualifications).

Cameroun : Vincent Aboubakar égale Roger Milla !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.