C’est ce samedi à 19h30 que la CAN 2012 démarre vraiment. Avec un match d’ouverture entre la Guinée équatoriale, pays hôte, et la Libye, invité surprise. Une rencontre indécise qui pourraient tourner à l’avantage de visiteurs jamais à l’abri d’un nouvel exploit.


C’est parti! Cette fois, c’est la bonne. Après des jours et des semaines, voire des mois, on entre dans le vif du sujet. Avec un match d’ouverture entre la Guinée équatoriale et la Libye qui, s’il n’a rien d’alléchant, pourrait bien donner le ton de cette CAN 2012.

Poussé par tout un peuple, le Nzalang équato-guinéen voudra en effet prendre la compétition par le bon bout. Avec son équipe multi-culturelle et récemment naturalisée, pourtant, le pays hôte est devant une tâche dantesque. Henri Michel, le sélectionneur français, a claqué la porte un mois avant le coup d’envoi, laissant au Brésilien Gilson Paulo, son remplaçant, le soin de guider le Nzalang. Principale source de motivation: le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a promis un million de dollars à partager en cas de victoire contre la Libye.

Un match pour la troisième place?

Les Chevaliers de la Méditerranée, justement, n’entendent pas se laisser faire. Avec des joueurs qui ont pris les armes pour chasser Mouammar Kadhafi, ils ne l’ont d’ailleurs jamais fait. « L’équipe a surmonté beaucoup de difficultés, comme le fait d’avoir joué pendant le ramadan ou à l’extérieur, mais elle n’en est que plus motivée. Le groupe A est très relevé. On ne pense pas à être champion, on pense à se qualifier pour les quarts. Le premier match contre le pays organisateur sera difficile, la Guinée équatoriale sera devant son public. Le Sénégal est une équipe que tout le monde connaît, bien classée au classement FIFA et la Zambie est connue dans le football africain, assurait Marcos Paqueta, le sélectionneur brésilien de la Libye. La clé, ce sera de remporter le premier match, parce que si nous le perdons, il faudra prendre plus de risques lors du deuxième match et ouvrir des espaces. Les deux équipes sont celles qui ont théoriquement le moins de chances de se qualifier. On n’a pas d’informations sur l’équipe de Guinée équatoriale. L’entraîneur est nouveau, et ils ont donné le passeport à trois joueurs brésiliens évoluant dans le championnat du Brésil. Ce sera donc une surprise. »

Qualifiée avec la Révolution en toile de fond, en jouant ses matches à domicile… à l’extérieur, la Libye reste une inconnue. « Nous voulons déployer un jeu agréable pour faire plaisir et honneur au peuple libyen« , martèle Paqueta. Pour cette première opposition entre les deux nations, les Libyens partent légèrement favoris contre la modeste Guinée équatoriale, 151e au classement FIFA. Pas question de se louper. C’est tout en peuple qui regarde.