Dimanche soir, sur la pelouse du Stade Mohamed V de Casablanca, l’Algérie est venue à bout de la Libye pour le compte du match aller des éliminatoires de la CAN 2013 (1-0). Si Hilal Soudani a délivré les siens en toute fin de partie (89e), un début de bagarre générale a eu lieu à l’issue du coup de sifflet finale de l’arbitre sénégalais, Badara Diatta, mettant aux prises joueurs et membres du staff des deux équipes.


Les Libyens seraient-ils mauvais perdants ? Battus au Maroc par l’Algérie (0-1), lors du match aller du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013, les Chevaliers de la Méditerranée ont envenimé la fin de la rencontre face aux Fennecs. Après un match marqué par des interventions viriles et à la limite pour certaines, les esprits se sont échauffés une fois le coup de sifflet final donné. S’en sont alors suivies de regrettables échauffourées à la suite de provocations entre joueurs impliquant notamment Saad et Djebbour, qui manifestait sa joie après cette victoire. Les deux protagonistes allaient même en venir aux mains.

Un scénario qui n’a visiblement pas surpris le seul buteur du mach, Hilal Soudani. « Les Libyens sont connus pour réagir de la sorte. Mais que voulez-vous faire ? C’est ça le football en Afrique. On était des hommes sur le terrain et c’est le plus important à mes yeux« , a déploré l’attaquant de Guimaraes au Buteur, avant de conclure : « Nous ne sommes pas venus faire de la boxe. Il ne faudrait pas trop prêter attention à ce qui s’est passé. Restons plutôt dans le cadre sportif, c’est plus intéressant. » A noter également qu’avant le coup d’envoi de la rencontre, l’hymne algérien avait était sifflé. Un avant-goût sans doute de la fin de match…

 Sur le sujet : « CAN 2013 : l’Algérie au bout du suspense »

 Le but algérien et les échauffourées