La Tunisie et le Sénégal s’affrontent mercredi à Monastir lors de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2015 en sentant le souffle de l’Egypte revenir dans leur dos. De quoi présager un nouveau match fermé après le 0-0 de vendredi dernier ?


Le scénario tant redouté par la Tunisie et le Sénégal est sur le point de se produire. Tranquilles leaders du groupe G des éliminatoires de la CAN 2015 avec six points d’avance à l’issue des deux premières journées, les deux sélections se sont neutralisées vendredi à Dakar (0-0) au terme d’un match où l’enjeu a pris le pas sur le jeu. Et l’Egypte, qui a renaît de ses cendres au Botswana (2-0), est revenue à quatre points.

Un nouveau nul entre Aigles de Carthage et Lions de la Teranga mercredi à Monastir et le souffle des Pharaons, qui reviendraient à deux points en cas de victoire, se ferait encore plus pressant dans le dos de la Tunisie et du Sénégal. Un cas de figure qu’Alain Giresse veut impérativement éviter. « On est en Tunisie pour faire un résultat« , jure le sélectionneur des Lions de la Teranga. Frileux à l’aller, les locaux vont être, selon lui, eux aussi dans l’obligation de se découvrir : « Je ne pense pas qu’à domicile, la Tunisie voudra jouer un match nul. Au contraire, l’adversaire aura envie de gagner« .

Abdennour et les contre-attaques

Forfait à l’aller, Demba Ba est de retour dans la Tanière. Lui aussi croit en un « match plus ouvert » : « A domicile la Tunisie tentera de faire le jeu« . Côté Aigle de Carthage, les déclarations d’avant-match viennent pourtant semer le doute. « Nous aurons besoin d’être plus agressifs, bien appliqués derrière et plus efficaces dans les contre-attaques« , explique Aymen Adennour à MFM. Est-ce à dire que les Aigles de Carthage vont laisser les visiteurs faire le jeu ?

« Pour nous, ce match est une finale« , affirme le sélectionneur Georges Leekens, qui devra faire sans Yassine Chikhaoui, suspendu, mais pourra compter sur le retour de Bilel Mohsni en défense. « On connaît notre équipe et ses qualités mais également les qualités de l’adversaire, on connaît leur système de jeu« .

Monastir, gage de spectacle ?

Tout semble donc réuni pour reproduire le résultat du match aller… Sans compter qu’un nul serait moins préjudiciable à la Tunisie, qui recevra l’Egypte lors de la dernière journée qu’au Sénégal, qui devra, lui, se déplacer au pays des Pharaons lors de la 5e levée.

Il existe tout de même un motif d’optimisme pour croire que ce Tunisie-Sénégal proposera un beau spectacle, même avec le forfait de Moussa Sow : les Aigles de Carthage évolueront au stade Mustapha Ben Jannet de Monastir. Pas l’enceinte la plus clinquante du pays mais un stade doté d’une « pelouse de qualité » qui a permis à la Tunisie de « retrouver son public » dixit Georges Leekens. Des supporters qui excluent tout autre résultat que la victoire !

 Classement du groupe G

1er Sénégal (7 points)

2e Tunisie (7 points)

3e Egypte (3 points)

4e Botswana (0 point)