Pour son entrée à la CAN 2019, la Côte d’Ivoire débute par un match pas évident contre l’Afrique du Sud ce lundi au Caire (coup d’envoi à 14h30 GMT, soit 16h30 en France). Revanchards, les Eléphants veulent marquer leur territoire d’entrée.

Le contexte pour la Côte d’Ivoire :

Eliminés dès le premier tour de l’édition 2017 alors qu’ils étaient champions sortants puis pas parvenus à se qualifier pour le Mondial 2018, les Eléphants ont connu des dernières années compliquées. Les éliminatoires de la CAN 2019 avaient d’ailleurs très mal débuté avec la défaite à domicile contre la Guinée (2-3) lorsque les Ivoiriens ont touché le fond.

Mais le local Ibrahim Kamara a ensuite succédé à Marc Wilmots au poste de sélectionneur, ce qui a permis de repartir sur de nouvelles bases et de remonter peu à peu la pente. Même si l’absence du patron de la défense, Eric Bailly, forfait pour la CAN, constitue un coup dur, les Eléphants possèdent un sacré effectif et Nicolas Pépé sera très attendu au sortir de sa saison XXL avec Lille. Une victoire d’entrée contre l’Afrique du Sud permettrait d’envoyer un message dans ce groupe D corsé (Maroc, Namibie).

Présentation de l’Afrique du Sud :

Moins flamboyante qu’à la fin des années 1990, l’Afrique du Sud retrouve la CAN après avoir manqué l’édition 2017. 24es et derniers qualifiés pour cette CAN, les Bafana Bafana s’appuient essentiellement sur des locaux associés à un potentiel offensif très intéressant symbolisé par le chirurgical Lebo Mothiba (10 buts en L1 avec Lille puis Strasbourg cette saison et 4 buts en 6 sélections) et l’insaisissable Percy Tau, élu meilleur joueur de D2 belge cette saison avec l’Union saint-gilloise et grand artisan de la qualification. Cette force de frappe n’a pas empêché quelques accrocs (0-0 contre les Seychelles et la Libye durant les qualifications). A noter l’absence de l’emblématique gardien Itumeleng Khune, forfait de longue date pour cette CAN.

Attention aux penalties :

Une faute évitable de Wilfried Kanon contre les Comores (3-1), un tirage de maillot de Serge Aurier face à l’Ouganda (0-1) et un tacle raté de Wonlo Coulibaly face à la Zambie (4-1) : les Eléphants ont concédé un penalty au cours de chacun de leurs matchs de préparation. Une mauvaise habitude dont il vaudrait mieux se passer à la CAN…

Les compositions de départ :

Côte d’Ivoire : Gbohouo – Aurier, Ismaël Traoré, Kanon, Wonlo Coulibaly – Serey Dié, Kessié, Seri – Gradel, Kodjia, Pépé.

Afrique du Sud : Williams – Mkhize, Mkhwanazi, Hlatshwayo (c), Hlanti –Furman, Mokotjo, Maboe – Zwane, Mothiba, Tau.

Ils ont dit :

Ibrahim Kamara, sélectionneur de la Côte d’Ivoire : «Nous venons en terre égyptienne avec une équipe que nous sommes en train de bâtir, une équipe assez jeune. Notre ambition est de mieux représenter notre pays, d’aller le plus loin possible dans la compétition. Après, les matchs nous révéleront nos limites.»

Stuart Baxter, sélectionneur de l’Afrique du Sud : «Il n’y a pas de petites ou de grandes équipes dans le football. En général, quelques surprises se produisent et cette CAN ne sera pas une exception. Les équipes du groupe ne nous inquiètent pas.»