Victime d’une blessure aux adducteurs le 1er mai, Naby Keita garde espoir de disputer la CAN 2019 (21 juin-19 juillet) avec la Guinée. Sauf qu’à 15 jours du coup d’envoi de la compétition, le milieu de terrain se trouve toujours avec son club de Liverpool, qui n’entend pas le libérer avant le 11 juin. Cette situation commence sérieusement à agacer le sélectionneur du Syli National, Paul Put, actuellement en pleine préparation avec son groupe à Marrakech (Maroc).

«Je suis en contact tous les jours avec Liverpool. Vraiment, ce n’est pas facile aussi avec l’agent de Naby. Je suis sûr et certain que Naby veut venir, mais il va avoir la pression de Liverpool parce qu’ils veulent le traiter jusqu’au 11. Cela veut dire qu’il va peut-être venir le 12. Mais nous, on doit faire la liste pour la CAF, je l’ai expliqué», a déploré le Belge dans une vidéo relayée par la Fédération guinéenne. «On est toujours en communication mais c’est difficile. Même le capitaine Ibou (Ibrahima Traoré) a parlé avec Naby pour mettre aussi la pression. On va voir ce que ça va donner dans les prochains jours.»

Avec la liste définitive à remettre à la CAF au plus tard le 11 juin, la Guinée doit impérativement être fixée sur l’état de santé de Keita avant cette date…