Si souvent décevante ces dernières années, l’Algérie a laissé entrevoir de belles promesses à ses supporters en dominant facilement le Kenya (2-0) ce dimanche au Caire pour son entrée à la CAN 2019. Les hommes de Djamel Belmadi ont su allier le résultat et la manière face à un adversaire certes limité.

Il ne fallait que quelques secondes aux Fennecs pour se procurer les premières situations avec une demi-volée dans la surface mais non cadrée de Bounedjah, puis une longue ouverture pour Belaili, qui se faisait chiper le ballon de justesse par le gardien adverse, Matasi. Nettement dominateurs face à des Kényans qui peinaient à voir le jour et qui répliquaient surtout par de vilaines fautes, les Verts ne lâchaient pas la pression et Belaili testait encore Matasi sur une frappe lointaine repoussée par le portier.

Atal fait la différence

La différence venait finalement du virevoltant Atal (Nice) qui débordait côté droit avant d’être envoyé au sol par Odhiambo qui provoquait un penalty. Bounedjah se chargeait de le transformer en prenant à contre-pied Matasi, parti trop tôt (1-0, 34e). Logiquement, l’Algérie menait au score. Dans la foulée, les Fennecs enfonçaient définitivement les Kényans sur un centre en retrait de Bennacer repris victorieusement par Mahrez avec la complicité d’un défenseur adverse qui le déviait (2-0, 43e).

Delort entre en jeu

Forts de cet avantage, les Algériens géraient le second acte avec beaucoup de sérénité grâce à leur maîtrise technique qui leur permettait d’effectuer de longues séquences de possession. Hormis un assaut kényan repoussé in extremis par Mandi en fin de partie, pas grand-chose à signaler si ce n’est l’entrée en jeu d’Andy Delort, qui fêtait sa première cape en match officiel avec l’Algérie. La bande à Belmadi rejoint le Sénégal, tombeur de la Tanzanie sur le même score un peu plus tôt (2-0), en tête du groupe C. Le choc au sommet entre les deux sélections vaudra le détour jeudi !

Le résumé du match en vidéo

Les compostions de départ

Algérie : M’Bolhi – Atal, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Feghouli, Guedioura, Bennacer – Mahrez, Bounedjah, Belaili.

Kenya : Matasi – Okumu, Otieno, Mohammed, Omar Khamis – Masika, Wanyama, Oghiambo, Kahata – Omondi, Olunga.

Les stats