De retour à la CAN après neuf ans d’absence, le Bénin a enregistré un bon résultat en tenant tête au Ghana (2-2) ce mardi à Ismaïlia au terme d’un match à rebondissements mais entaché d’une grosse polémique arbitrale. Ce résultat fait les affaires du Cameroun, vainqueur de la Guinée Bissau (2-0) un peu plus tôt et qui se détache seul en tête du groupe F.

La partie débutait de manière idéale pour les hommes de Michel Dussuyer lorsque l’ancien Niçois Mickaël Poté, lancé en profondeur, mystifiait Lumor avant de battre Ofori d’un pointu astucieux pour ouvrir le score après moins de deux minutes (0-1, 2e). Le but le plus rapide de cette CAN ! Mais l’avantage était de courte durée pour les Béninois puisqu’André Ayew, servi par son frère Jordan, s’arrachait en bon capitaine pour égaliser au ras du poteau (1-1, 9e). Tout était à refaire et l’entame de match se révélait particulièrement intéressante entre deux équipes qui se rendaient coup pour coup.

André puis Jordan, les bijoux des frères Ayew !

Les Ghanéens dominaient mais sans se procurer d’énormes occasions face à des Ecureuils prêts à jaillir en contre et qui parvenaient très souvent à aller au bout de leurs actions. Mais le rythme baissait ensuite et, alors qu’on semblait se diriger vers le match nul à la mi-temps, Jordan Ayew profitait d’une merveille de passe de Partey et d’une interception ratée de Verdon pour se mettre dans le bon sens sur un superbe contrôle en porte-manteau avant d’enchaîner par un missile en pleine lucarne (2-1, 42e). Le Ghana virait en tête !

L’expulsion très sévère de John Boye

Alors que les Black Stars commençaient à subir davantage au retour des vestiaires, le match basculait sur une décision très controversée de l’arbitre tunisien, M. Essrayri. L’officiel adressait en effet un deuxième avertissement au Messin John Boye, qui recevait donc le premier carton rouge de cette CAN pour un simple gain de temps et sans sommation préalable, laissant son équipe à dix pendant plus d’une demi-heure (54e)…

Les Ecureuils ne tardaient pas à profiter de leur avantage numérique lorsque Dossou, entré en jeu, jouait un corner en deux temps, avant de centrer pour le premier poteau où Poté, oublié, s’offrait un doublé en égalisant d’une talonnade (2-2, 63e) ! Après un temps fort ghanéen, symbolisé par le coup franc de Partey qui obligeait Farnolle à une superbe envolée, les Béninois poussaient en fin de match mais sans parvenir à arracher la victoire, à l’image de cette tête de Mounié juste au-dessus dans le temps additionnel. Qu’importe puisque ce point constitue déjà un bon résultat avant d’affronter la Guinée Bissau samedi. De son côté, le Ghana se retrouve sous pression avant de défier le Cameroun.

Le résumé du match en vidéo

Les compositions de départ

Ghana : Ofori – Yiadom, Boye, Nuhu Adams, Lumor – Partey,  Wakaso – Atsu, André Ayew, Agyepong – J. Ayew.

Bénin : Farnolle – Barazé, Adenon, Adilehou, Verdon, Imorou – D’Almeida, Adeoti – Soukou, Mounié, Poté.

Les stats