La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Vendredi, plusieurs médias congolais annonçaient le forfait de Yannick Bolasie pour la CAN 2019 (21 juin-19 juillet) en s’appuyant sur des déclarations du staff médical de la RDC qui aurait jugé le joueur «trop juste physiquement». Un argument étonnant puisque l’ailier de 30 ans restait sur une belle deuxième partie de saison avec Anderlecht (6 buts et 3 passes décisives en 17 matchs), où il était prêté par Everton. En fait, le Léopard semblait surtout payer son arrivée tardive au regroupement à Marbella qui a provoqué un quiproquo avec une partie du staff.

Mais depuis, les choses se sont arrangées et le natif de Lyon a visiblement justifié son retard en expliquant qu’il s’était entraîné de son côté avec son préparateur physique. D’ailleurs, le président de la Fédération congolaise (Fecofa), Constant Omari, a confirmé au site Congo Profond que le dribbleur n’est en aucun cas écarté et qu’il reste en course pour une place parmi les 23. Fin de la polémique ?