Le Sénégal et l’Algérie s’affrontent ce jeudi au Caire pour le premier gros choc de la CAN 2019 (coup d’envoi à 17h GMT, soit 19h en France). Le vainqueur a l’occasion de se qualifier pour les 8es de finale et d’envoyer un message. Présentation de cette affiche.

L’enjeu

Le résultat et la manière. Le Sénégal (2-0 contre la Tanzanie) et l’Algérie (2-0 face au Kenya) ont tous deux réussi leur entrée en lice à la CAN 2019 en décrochant un succès convaincant dimanche. Mais l’adversaire était limité et c’est une toute autre rencontre qui les attend ce jeudi.

En cas de succès, le vainqueur a la possibilité de se qualifier en 8es de finale, même si, comme a tenu à le rappeler le sélectionneur algérien Djamel Belmadi, «c’est un match important mais pas décisif.»  Au-delà de l’aspect mathématique, le vainqueur ne pourra plus se cacher et il s’affirmerait comme l’un des grands favoris de cette CAN.

Un duel devenu classique

Pour la 3e CAN consécutive, les deux sélections se retrouvent opposées en phase de groupes ! L’histoire penche très clairement en faveur de l’Algérie qui compte 2 victoires et un nul face au Sénégal en phase finale de la compétition : succès 2-1 en demi-finale de l’édition 1990 (remportée à domicile), victoire 2-0 en poules en 2015 (et élimination du Sénégal) et match nul 2-2 en poules en 2017. Ce résultat avait toutefois été défavorable aux Fennecs, dont il avait scellé l’élimination. Au total, l’Algérie compte 6 victoires contre 3 nuls et 2 succès du Sénégal en matchs officiels.

Le point infirmerie

Si Djamel Belmadi disposera d’un effectif au complet, le Sénégal compte ses blessés ces dernières heures. En plus de l’absence de Salif Sané, mal retombé contre la Tanzanie et indisponible pour une dizaine de jours, l’ailier Ismaila Sarr et surtout le milieu de terrain Idrissa Gueye sont annoncés incertains. Dans le sens inverse, Sadio Mané signe son retour de suspension.

Janny Sikazwe au sifflet

Arbitre de la finale de la CAN 2017, Janny Sikazwe a été choisi pour officier lors de cette affiche. Le Zambien ne rappellera pas forcément de bons souvenirs aux Algériens puisqu’il avait accordé un penalty très litigieux au Burkina Faso contre les Fennecs en barrage aller du Mondial 2014 (2-3, 1-0). Plus récemment, Sikazwe s’était distingué avec une prestation chaotique en demi-finale retour de la Ligue des champions africaine 2018 entre l’Espérance Tunis et Primeiro de Agosto (4-2), ce qui lui avait valu une suspension de deux mois de la part de la CAF.

Un match à guichets fermés ?

Alors que les stades sonnent vraiment creux, hors match de l’Egypte, depuis le début de cette CAN, cette affiche a visiblement attiré les foules et la presse algérienne annonce un match à guichets fermés au Air Defense Stadium. 8 000 fans des Fennecs sont attendus mais tous n’ont pas réussi à se procurer des billets…

Les compositions de départ :

Sénégal : Mendy – Wague, Kouyaté, Koulibaly, Sabaly – A. Ndiaye, P.A. Ndiaye, Diatta – Mané, Niang, Baldé.

Algérie : M’Bolhi – Atal, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Feghouli, Guedioura, Bennacer – Mahrez, Bounedjah, Belaili.

Ils ont dit :

Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal : «Après l’Algérie, il y aura le Kenya, c’est une belle affiche mais elle n’est pas décisive. (…) C’est devenu une obsession cette histoire de favoris. Il faut faire le focus sur l’équipe. Nous sommes confiants de notre force, nous avons les individualités pour faire la différence.»

Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie : «Ce match contre le Sénégal est attendu par tout le monde, ce sera une confrontation entre deux équipes avec un gros potentiel qui ont bien démarré le tournoi. Il y aura des joueurs des deux côtés connus sur le plan international. Cela a été toujours de belles confrontations, des oppositions de qualité, assez équilibrées.»

Sur le même sujet : Cissé-Belmadi, de très anciennes connaissances…