CAN 2019 – Tunisie : les gardiens, Giresse admet un “problème”

Une bévue de Farouk Ben Mustapha lors du premier match contre l’Angola (1-1), une bourde de Mouez Hassen (certes pas aidé par le vent) lors de la deuxième sortie face au Mali (1-1) : la Tunisie a payé cher les erreurs de ses gardiens jusqu’à présent dans cette CAN 2019 et le changement de portier entre les deux premiers matchs n’a rien résolu.

«Nous avons un problème de gardiens de but, je dois l’admettre», a glissé le sélectionneur Alain Giresse en conférence de presse à la veille du dernier match déterminant ce mardi contre la Mauritanie (coup d'envoi à 19h GMT, soit 21h en France). Alors que certains militaient pour la titularisation du 3e gardien, Moez Ben Cherifia, Hassen devrait toutefois être maintenu dans le but pour cette rencontre.

CAN 2019 – Tunisie : les gardiens, Giresse admet un “problème”
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.