Alors qu’elle débutera la CAN 2019 par une confrontation face à l’Ouganda ce samedi (coup d’envoi à 14h30 GMT, soit 16h30 en France), la RD Congo a connu une veille de match contrariée vendredi. Au lieu de s’entraîner, les Léopards ont en effet dû passer la journée dans un hôpital afin de subir les examens médicaux exigés par la CAF avant de débuter la compétition, indique le journaliste de RFI, Thomas de Saint Leger.

D’après la presse congolaise, ces formalités avaient pourtant déjà été accomplies durant le stage en Espagne à Marbella mais certains dossiers étaient incomplets, puisqu’il manquait visiblement la signature du médecin. Faute de « preuves » , certains joueurs ont donc dû recommencer ces procédures. Une veille de match vraiment pas idéale…

Sur le même sujet : RDC-Ouganda, les Léopards face à une forteresse