Les Comores ripostent ! Jeudi, les Cœlacanthes ont été sanctionnés d’une série d’amendes, pour un total de 17 000 dollars, par le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) pour leur comportement à l’occasion du 8e de finale de la CAN 2021 contre le Cameroun (1-2). Alors que l’instance dirigeante du football africain n’a pas hésité à sanctionner le mauvais numéro de maillot porté par Chaker Alhadhur, gardien de fortune suite à l’impossibilité d’aligner Ali Ahamada, la Fédération comorienne a répondu à travers un communiqué cinglant pour protester.

«C'est avec regret et consternation que nous avons pris connaissance des sanctions prises contre les Comores par la CAF. (…) Depuis le début de la compétition, l'équipe nationale des Comores s'est montrée exemplaire, résolument respectueuse des règlements de la compétition, des protocoles sanitaires COVID-19 et de la plus noble éthique sportive. Comme vous avez pu le constater, notre sélection impactée par douze cas de Covid-19 et privée de ces trois gardiens de but a dû faire appel à un joueur de champ, lors de ce huitième de finale contre les Lions indomptables. Cette situation inédite a bouleversé notre organisation de match et le numéro de maillot de notre joueur enregistré dans le système CMS», ont rappelé les Comoriens.

Un message pour la CAF

«Les Comores acceptent la défaite contre le Cameroun et félicitent toutes les nations qualifiées pour la suite de la compétition. Nous regrettons néanmoins ces nouvelles sanctions qui ne font que jeter un peu plus la suspicion sur le traitement injuste réservé à notre sélection», a ensuite déploré la sélection insulaire, avant de conclure par un beau message.

«Peu importe les amendes et les sanctions, la Fédération de Football des Comores reste résolument engagée à pratiquer et défendre un football vecteur de plaisir, d'espoir, d'équité et d'opportunité pour toutes ses composantes. Respectant notre philosophie, nous avons démontré lors de cette CAN que l'on peut atteindre les performances d'une ‘grande équipe’ tout en restant une ‘petite équipe’ car être petit n'empêche nullement d'être audacieux, créatifs et dignes. (…) Notre vision est un engagement non seulement pour notre équipe, mais pour tous ceux qui aiment et respirent le football. La CAF doit respecter et refléter, l'ensemble des nations, sans distinction ni discrimination, pour un football plus accessible et plus inclusif.» Un message fort !