CAN 2023 : Faé-Rothen, la grande explication a eu lieu

Emerse Faé, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire et champion d’Afrique avec les Éléphants dimanche, s’est expliqué ce mardi avec Jérôme Rothen après plusieurs piques par médias interposés sur le niveau de la CAN 2023.

Au sortir de la victoire finale sur le Nigeria (1-2) dimanche soir, Emerse Faé a repris de volée Jérôme Rothen, qui avait précédemment jeté un froid sur le niveau de la CAN 2023, pourtant considérée à juste titre comme la plus belle de l’histoire. “J'ai entendu dire par un pseudo-journaliste en France, qui n'a jamais fait de match international de sa vie, que le niveau de la CAN était catastrophique car il n'y avait pas de tactique ou de technique. Il ne comprend rien au foot. C'est normal, quand on regarde la carrière internationale qu'il a eue, je ne suis pas étonné”, a ainsi taclé l’ancien milieu de l’OGC Nice.

Le consultant de RMC Sport, apparu à 13 reprises (1 but) sous le maillot de l’équipe de France, avait surenchéri sur X (anciennement Twitter) en raillant son ancien adversaire en Ligue 1 par rapport à son palmarès vierge de titre majeur (une Coupe du monde U17 remportée en 2001 avec la catégorie jeune de l’équipe de France).

La mise au point de Rothen

Quelques jours après les attaques par médias interposés, les deux hommes se sont enfin confrontés dans l’émission Rothen s’enflamme sur RMC Sport. “Emerse, t'as été loin dans tes propos sur ma personne. Je me suis senti attaqué, a d’abord déploré l’ex-Parisien avant d’effectuer une mise au point. Je ne juge pas l'ambiance, je ne juge pas l'émotion car je ne suis pas attaché à un pays. Je parle de jeu, je parle des joueurs qui m'ont donné envie de regarder cette CAN. Comme toutes les compétitions, tu as des têtes d'affiche. On attendait le Sénégal, le Maroc, l'Algérie, l'Egypte… À l'arrivée, toutes ces équipes ou presque étaient éliminées en huitième de finale, ce qui donne une CAN moins sexy. Je ne parlerai pas de tactique, je parle juste du niveau des joueurs. Quand tu perds tes têtes d’affiche, que ça s’arrête vite pour Salah, Mané, Mahrez… Ça joue forcément sur le niveau des joueurs.”

Faé calme la polémique

“Ce n'était même pas une attaque. On m'a posé la question et j'ai répondu ce que je pensais sur le moment, a répondu Faé, souhaitant dégonfler la polémique. Pour moi, la CAN a été extraordinaire. Des matchs avec des rebondissements, des buts… Pour moi, c'était une CAN réussie. (…) Je n'aime pas les polémiques. (…) J'ai donné mon avis sur un point. On est tous des adultes, tous des passionnés de foot. On a tous un avis et à partir du moment où chacun l'a donné, il n'y a pas de problème. Moi je n'attaque personne. Les critiques sur la carrière de Jérôme ? C'est de bonne guerre”, a-t-il ajouté. Tout est bien qui finit bien.

CAN 2023 : Faé-Rothen, la grande explication a eu lieu
Prudence Ahanogbe