Tchad U17

C’est finalement à trois équipes, pour deux places, que la Zone Uniffac (Afrique centrale) disputera son tournoi qualificatif pour la CAN 2023 des moins de 17 ans : le Cameroun, le Congo et la Centrafrique. Après le forfait de la RD Congo, le Tchad a en effet été disqualifié à la dernière minute par la Confédération africaine de football (CAF) ! En cause : un cas de fraude sur l’âge décelé, celui du joueur Ousmane Diallo. Mais cette décision est contestée par la Fédération tchadienne de football pour deux raisons.

D’abord sur le fond, puisque l’instance explique dans un courrier transmis à la CAF que les Sao, faute de structures disponibles au pays, se sont rendus au Cameroun les 4, 5 et 6 janvier afin de passer les pré-tests IRM dans un centre réputé et conseillé par l’Uniffac. A l’issue de ceux-ci, Diallo a été classé stade 4, ce qui le rendait donc éligible, à l’inverse de 8 autres joueurs, qui ont été recalés (sur 25 testés). A l’issue des tests finaux, la CAF a eu une autre lecture en considérant que Diallo est plus âgé et en décidant donc de sanctionner le Tchad d’une disqualification.

Alors qu’ils étaient censés disputer leur premier match ce jeudi à 14h contre le Congo, les Tchadiens déplorent aussi la forme et l’annonce très tardive de leur exclusion : la veille du match, dans la soirée, et après la réunion technique. «La CAF nous annonce une disqualification à 22 heures 23 mn. Chose difficile à digérer. En vous mettant à notre place, il vous sera difficile d’accepter cette décision», a regretté le vice-président de la Fédération tchadienne de football, Abakar Nair. Un écœurement compréhensible alors que les Sao avaient entrepris de gros efforts pour participer au tournoi…