Sénégal-Nigeria et Algérie-Afrique du Sud sont les deux affiches des demi-finales de la CAN des moins de 23 ans qui vont se dérouler ce mercredi à Dakar. En plus d’accéder à la finale du tournoi, les deux vainqueurs valideront par la même occasion leur qualification pour les Jeux Olympiques de Rio, en 2016.


A 90 minutes du Brésil… ou un peu plus. Après une phase de groupes de la CAN des moins de 23 ans riche en suspense, les choses sérieuses débutent ce mercredi avec les deux demi-finales. Deux rencontres décisives qui permettront déjà de qualifier les deux vainqueurs pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016, en attendant le vainqueur de la petite finale. Hôte du tournoi, le Sénégal va devoir faire face au Nigeria et à sa redoutable armada offensive. Finalement 2es de leur groupe derrière l’Algérie, les Super Eagles ont livré des matches en demi-teinte, menant au score avant de se faire reprendre notamment par l’Egypte et ainsi perdu les commandes de leur poule.

Moustapha Seck : « C’est le Nigeria qui est favori« 

Une relâchement coupable des hommes de Samson Siasia qui leur fait hériter des Lions de la Teranga, auteur d’un parcours sans faute pour le moment et qui pourront compter sur l’appui de leur public. Un adversaire dont le sélectionneur nigérian se serait passé volontiers. « J’aurais préféré jouer le Sénégal en finale mais il faudra le faire en demi-finale. Ce sera un grand match car ils auront le public derrière eux et nous nous devons de jouer et gagner« , a-t-il indiqué sur le site de la CAF.

Même son de cloche côté sénégalais, où Moustapha Seck s’attend à une opposition relevée face à une sélection du Nigeria face à laquelle ses protégés restent sur un match nul aux Jeux Africains de Brazzaville (1-1). « Si l’on tient compte du palmarès, c’est le Nigeria qui est favori car n’oublions pas qu’il a déjà gagné les Jeux Olympiques« , reconnaît l’adjoint du sélectionneur sénégalais. « Mais la réalité ce sera sur le terrain et nous jouons chez nous donc l’apport du public sera important pour galvaniser nos joueurs et les pousser à se sublimer. En clair, le Sénégal a assez d’arguments pour passer. »

Owen Da Gama : « L’Algérie a beaucoup de qualités« 

Dans l’autre rencontre, l’Algérie, qui a déjoué tous les pronostiques, tentera de faire chuter l’Afrique du Sud pour renouer avec une qualification aux JO 36 ans plus tard après son unique participation aux Jeux de Moscou en 1980. Après leur parcours en phase de groupes, les poulains de Pierre-André Shurmann peuvent nourrir des ambitions légitimes face à des Bafana Bafana en quête d’un match référence et qui se posent en outsiders avant le coup d’envoi.

« L’équipe d’Algérie a beaucoup de qualités, est techniquement très forte avec des joueurs de grande qualité (…) Nous savons que quand on joue contre l’Algérie que nous allons beaucoup apprendre, que nous évoluons à un autre niveau« , a ainsi reconnu le sélectionneur Owen Da Gama. « Nous avons joué récemment la Tunisie et je ne crois pas que l’Algérie soit similaire. Elle a beaucoup plus de qualités. » Des flatteries pour faire tomber les Verts dans l’excès de confiance ? Réponse ce mercredi.

 Le programme (horaire GMT)

15h00 : Sénégal – Nigeria

18h30 : Algérie – Afrique du Sud