Créé en 2009 par la Confédération Africaine de Football (CAF), le Championnat d’Afrique des Nation (CHAN) est une compétition qui regroupe les sélections nationales africaines. Mais contrairement à la CAN, elle est réservée uniquement aux joueurs évoluant sur le continent africain. La première édition de ce tournoi a eu lieu en Côte d’Ivoire. La 6ème édition qui se tiendra au Cameroun en 2020 sera très suivie par les amateurs de casino en ligne. Depuis sa création, cette compétition a connu 4 différents champions. Avec 2 titres, la République Démocratique du Congo vient en tête des nations ayant remporté ce trophée. Les autres vainqueurs sont la Tunisie, la Libye et le Maroc. Zoom sur les champions du CHAN.

Constat

Depuis sa création, hormis les Lions de l’Atlas du Maroc, aucun pays organisateur n’a encore réussi à soulever le trophée à domicile. Il a fallu l’épopée du Maroc en 2018, c’est-à-dire la dernière édition, pour qu’un pays hôte s’offre ce plaisir. La Côte d’Ivoire, le Soudan, l’Afrique du Sud, et le Rwanda sont les autres pays à avoir abrité la compétition. Même si les pays d’Afrique de l’Ouest sont souvent en finale (4 finales dont deux pour le Ghana), aucun d’eux n’a pu remporter le Graal suprême une seule fois. Il y a au total 3 vainqueurs issus d’Afrique du Nord et un d’Afrique Centrale.

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC)

Les Léopards ont été les premiers vainqueurs de ce tournoi organisé en 2009 par la Côte d’Ivoire. Emmenés par l’emblématique capitaine Robert Kidiaba dans les buts, les poulains de Jean Santos Muntubile se sont débarrassés des Black Stars du Ghana en finale pour s’adjuger ce premier trophée. La Zambie se classera 3ème de cette première édition. En 2016 au Rwanda, sous la houlette de Florent Ibenge, les Léopards vont récidiver et remporter ce titre pour la seconde fois. Devant une étonnante formation malienne, les Congolais ont été les plus forts. Avec 4 réalisations, Meschack Elia a terminé meilleur buteur de la compétition en compagnie du Nigérian Chisom Chikatara, et du Tunisien Ahmed Akaichi. La RDC a pris part à 4 des 5 éditions disputées. Même total pour les Eléphants de Côte d’Ivoire, les «Cranes» de l’Ouganda et les Warriors du Zimbabwe.

 Les Aigles de Carthage de la Tunisie

En 2011, les Aigles de Carthage de Tunisie ont détrôné les Congolais. Conduite par l’ex international Sami Trabelsi, la formation tunisienne est venue à bout de l’Angola en finale en terre soudanaise. A domicile, les Soudanais ont complété le podium. Durant cette édition, deux Tunisiens inscriront leur nom au palmarès des meilleurs buteurs sur les 5 joueurs ayant inscrit 3 buts au cours de la compétition. Il s’agit de Zouhaier Dhaouadi et de Slama Kasdaoui. La Tunisie compte deux participations à la compétition.

Les Chevaliers de la Méditerranée de la Libye

La 3ème édition de la compétition s’est déroulée en Afrique du Sud. Pour ce 3ème acte, le public sportif a eu droit à une grosse surprise. Contre toute attente, ce sont les Libyens qui sont montés sur la plus haute marche du podium devant le Ghana (finaliste) et le Nigeria (3ème).  Les Chevaliers de la Méditerranée comptent 3 participations.

Les Lions de l’Atlas du Maroc

A domicile, les Lions de l’Atlas ont régné en maitre. En vrai rois de la forêt, ils ont su dicter leur loi dans la compétition. Si l’édition de 2014 a connu une surprise avec le sacre de la Libye, la victoire marocaine était beaucoup plus prévisible. Conduite par Jamal Sellami, la formation a conquis un titre qui lui était destiné avant même le coup d’envoi de la compétition. En finale, elle a battu le Nigeria pour matérialiser sa domination sans partage. Avec 9 réalisations, Ayoub El Kaabi a terminé meilleur buteur. C’est le symbole même de cette maitrise marocaine.

Cinq éditions, 4 pays champions, tel est le bilan du CHAN après 10 ans d’existence. L’année prochaine, c’est-à-dire en 2020, cette compétition qui fait la promotion des footballeurs jouant sur le continent africain en sera à sa 6ème édition au Cameroun.